fôtes de franssait

               
                   kelke fôt de franssait…
     
      En écho à mon précédent billet , Brume d’Avril me signale dans son com’ l’exaspérant "un espèce" qui sévit aussi, y compris dans la bouche de journalistes ou sous la plume de  quelconques journaleux.  Elle rappelle judicieusement qu’ "espèce est un nom et qu’il ne s’accorde pas avec ce qui suit . On doit donc toujours dire "une espèce de"…
 
 Il y a bien d’autres aberrations courantes
et de plus en plus fréquentes.
Voici quelques exemple exaspérants :
 
 Je l’ai payé vingt z’euros
les mêmes disent volontiers "quatre-vingt-t-euros" !
(il faut dire à leur décharge-publique- que la régle est vicieuse  et discutable)
 
 Vous êtes supposé faire ceci  au lieu de "censé" (mais pas "sensé" !). C’est un anglicisme dû à la contamination de "to be supposed"… Un truc mnémotechnique : Vous êtes censé savoir que ce ne serait pas sensé  de l’écrire ainsi.
 
 Une décade au lieu de décennie, s’agissant de 10 ans. C’est un anglicisme, en outre absurde, si on connaît un minimum d’ ‘étymologie. "Décade" en bon français, signifie dix jours .
 
  Quelque au lieu de "quel que" ou "quelle que". La confusion fréquente se trouvait aussi  dans le message Orange dont j’ai parlé hier. On doit écrire "quel que soit le prix", ou quelle que soit la solution. Cela dit, cette erreur ne me paraît pas la plus aberrante. Au moins, elle ne révèle pas la confusion mentale évoquée hier à propos de "trop", "prête de" et "sans ignorer"
 
 
  Bon, le cours est fini, vous pouvez ranger vos classeurs et aller croquer votre barre chocolatée ( gare à votre ligne, ça risque de devenir Maginot ! )…


  Brume d’Avril   signale aussi "Une fausse perruque" et "Un petit nain" et me  donne ainsi  l’idée  de citer  sur la lancée "Un jeune bébé".
     -Vous en connaissez beaucoup de "vieux bébés", vous ?
      -Comment, madame ? vous dites  ?
          Votre mari ? Euh… et si on changeait de sujet !


 
Publicités
Cet article, publié dans Piqûres de scorpion, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour fôtes de franssait

  1. colyne dit :

    "incontournable" voila un mot qu\’il est tendance! Sarko en politique,Houellebecq en littérature,Souchon en chanson ,ect…oui, des blogs sont "contournables": comme nos oreilles retiennent certains mots plus que d\’autres, nos yeux s\’arrêtent sur des titres , dans la listes des espaces mis à jour. pourquoi ?hasard, coincidence? j\’ai trouvé sur des liens ou des commentaires ,souvent des personnes dont j\’avais déjà consulté le blog!, c\’est trop bon! c\’est incontournable!

  2. Juustine dit :

    merci pr ce petit cours!!très interressant!!

  3. chiffon dit :

    Ohhhh, me voici mise en vitrine… merci…chui aussi rouge que tes smileys énervés.Tu as raison pour vingt "z"euros…. ça heurtent mes zoreilles zaussi.Par contre, merci pour le supposé-censé-sensé , ça je savais pas !tiens ! un truc "trop" drole (hihi ! tu verras que c\’est trop !) et que je n\’ai jamais entendu ailleurs que chez mes beaux-parents : ils disent une "fausse perruque" !!! ça donne quoi ça une fausse perruque ? des vrais cheveux tu crois ?

  4. colyne dit :

    l\’avantage du blog,(avantage qui devrait se trouver aussi dans la vie de tous les jours),c\’est que l\’on prend le temps, enfin normalement, de s\’exprimer et de s\’écouter mutuellement, et au besoin de complèter une opinion…d\’un billet à un commentaire, d\’un commentaire à un billet ….dans mon commentaire de ce matin, je ne m\’exprimais pas sur les personnalités proposées en exemple ,mais sur mon agacement de l\’emploi à tort et à travers par les journalistes, du mot "incontournable".Quant à mon opinion sur ce monde , je continuerai à la retrouver, avec pas mal de correspondance, sous une plume comme la tienne, douée pour écrire en quelques lignes ce que je dirais en un livre (et ce serait lassant) .

  5. chiffon dit :

    et que dire d\’un petit nain ?

  6. Magali dit :

    j\’utilise souvent un rouge à lèvres de couleur violine, mais il y a plein de teintes différentes pour le rouge à lèvres !!!

  7. Magali dit :

    c\’etait dans la série petit nain,, jeune bébé ou fausse perruque. Rouge à levres rose ou violet. Un rouge à levres est rouge non ? sinon çà devient du violet à levres ! enfin je crois !

  8. André dit :

    Bonjour,Je débute dans le blog et j\’ai beaucoup à apprendre la dessus.J\’ai lu avec beaucoup d\’intérêt les remarques sur le bon usage de langue française. Ça m\’intéresse beaucoup.Moi aussi j\’ai mes exigences, mais j\’évite d\’être trop préemptoire.Il y a des positions à nuancer. Ainsi, selon le Grevisse, que je consulte à tout propos, le mot "espèce" prend fréquemment le genre du nom en complément. Moi, j\’aurais tendance à féminiser l\’article comme toi, mais devant Grevisse qui cite les plus grands écrivains (dont Victor Hugo : "une espèce de maure", on est bien obligé de s\’incliner.J\’ai aussi mes "haines" ; le verbe "hériter" est transitif : on hérite quelque chose de quelqu\’un ; là aussi le laxisme semble autorisé par les dictionnaires. J\’en passe.Quant aux expressions à la mode, je suis également sévère, mais par devers moi. Par exemple lorsque j\’entend dire "complètement" au lieu de "oui".Le langage journalistique contient des expressions qui reviennent : une chose s\’écroule "comme un fruit mur", les fortes pluies sont "diluviennes", on est toujours "brulé vif" (c\’est croustillant pour les lecteurs ou auditeurs), deux véhicules se heurtent de plein fouet ; c\’est rigolo de voir ces expressions qui reviennent tout le temps.D\’accord pour faire un inventaire ?J\’ai le souci, pour moi, de bien faire. Dans tous les cas, je ne me sens pas le droit de signaler de vive voix ce que j\’estime être incorrect ; je peux d\’ailleurs commettre des erreurs d\’expression et même d\’ortographe, notamment dans ce commentaire (merci de me les signaler)… Et il me reste tant à apprendre !A1DC4

  9. Odile dit :

    et les "elle n,est pas prète d\’avoir"…son certif, c\’est sûr !
    Je viens de m«,installer au québec, je m\’arrache parfois les cheveux en lisant la presse ! Auraient.ils oublié que la langue porte le sens , les idées, la liberté?
    mais quel travail, que de se défendre contre l\’anglais dans cette belle province. Je leur souhaite grand courage. Pour ma part, j\’ai beau jeu de râler, je sais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s