Qui peut le puzzle peut le moins

 

Qui peut le puzzle peut le moins

 ou  parenthèse de ciel bleu

… après les propos quelque peu amers du billet précédent.

 

Dans une de ses nouvelles, Richard Brautigan raconte l’histoire d’un homme qui, après avoir passé des semaines sur un puzzle de plusieurs milliers de pièces représentant un port, renonce, la mort dans l’âme, à l’achever, parce qu’il reste des centaines de morceaux à caser sur le reste de l’image qui ne représente plus que du ciel bleu sans nuage, donc sans aucun repère . Et qu’il pense ne jamais pouvoir en venir à bout.

J’aime cette histoire parce qu’elle conduit à se demander si , au terme de leur existence, beaucoup d’hommes (au sens générique, donc de femmes également ! ) ne regrettent pas d’avoir, eux aussi, renoncé à placer toutes les pièces de leur vie potentielle, et considéré comme inaccessible le ciel bleu sans nuage qu’ils avaient entrevu dans leurs rêves les plus fous …

Peut-être, mais en psychanalyse, on dit que le bonheur est nécessairement opposé au "confort" de ce qui est atteint et achevé. Pas étonnant que notre société qui prône la jouissance immédiate soit au fond si malheureuse. Le plaisir s’accroît-il quand l’effet se recule ? pourrait, après Corneille, se demander Carrie Bradshaw (précision pour les naufragés perdus sur leur île du Pacifique : il s’agit de l’héroïne de "Sex and the City") …

 Le bonheur résiderait-il dans la quête inachevée de l’inaccessible ? Comme semble le prouver le phénomène bien connu des collectionneurs qui, paradoxalement, redoutent que l’acquisition de l’objet rare tant convoité mette un point final à la délectation morose d’un désir encore inassouvi …

 Finalement, cette "parenthèse de ciel bleu"  n’est pas dépourvue de nuages ! Chassez le naturel du scorpion optimiste déçu et pessimiste lucide, etc…

Mais parfois,  il vaut mieux être pessimiste : ainsi, on ne peut avoir que de bonnes surprises, non ?

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Pensées aigres-douces & poèmes, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Qui peut le puzzle peut le moins

  1. Arnaud dit :

    La vie c\’est un jeu… Je la positive à ma manière…
    Parfois, elle est difficile… mais ce challenge donne
    l\’envie de la rendre plus agréable…

  2. Sylvie dit :

    Et si le ciel bleu n\’était pas de ce monde !

  3. janlo dit :

    Vu qu\’ici il pleut comme une vache au salon de l\’agriculture, (je sais, rien à voir 😉
    il ne peut  que faire beau après !!!
    A moins que la rivière ne déborde ……… mince, je voulais être optimiste !! lol
    Bon dimanche Charlie

  4. daniela dit :

    Bonjour,
    Entre deux coupes d\’herbe (on ne peut décemment pas appeler du gazon ce qui pousse dans mon jardin) je flane un peu.
    En référence à votre "com", c\’est vrai qu\’il y a un peu de pessimisme dans les "histoires de rire", mais les blagues comme la poésie (en ce qui me concerne) caricuturent ou subliment la réalité, il faut bien se servir de nos maux ou nos humeurs pour coucher les mots de temps en temps.
    Pour ce qui est du ciel bleu, je vais de temps en temps vivre en spartiate quelquepart pour apprécier ma vie quand je reviens, l"homme est ainsi fait qu\’il court toujours derrière et la "vierge ascendant scorpion" que je suis bien que n\’étant pas insatisfaite de sa vie aime bien se remettre en question constamment (c\’est vice), est une curieuse d\’ailleurs et d\’autres choses… et Dieu sait s\’il y en a à découvrir.
    Bon, ça suffira pour aujourd\’hui, il fait soleil et je n\’ai pas terminé mon jardin. Bon dimanche, Cordialement, Daniela.

  5. jeanne dit :

    le pessimiste sait se réserver des petits bonheurs quotidienje ne sais pas si le plaisir s\’

  6. jeanne dit :

    msn ou j\’ai fait une fausse manoeuvre? bref , je disais que pour le plaisir je ne sais pas s\’il s\’accroît, mais en revanche on sait que le désir lui, s\’accroît  quand l\’effet se recule. Finalement pour faire du Carry B. L\’ inaccessibilité varie terriblement dans le temps et avec le temps…

  7. Douce dit :

    Bonjour,
    Quand dans ce ciel bleu des nuages viennent encombrer ma vue….. ma vie….. j\’efface !
    Merci du passage sur mon espace c\’est gentil !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s