Esclavage : commémoration hémiplégique

Mise à jour d’un billet publié  en 2006


Esclavage : devoir de mémoire à sens "inique"  …

—-Additif jeudi 10 mai—.

Entendu ce matin sur Europe 1 ces sages propos d’Edouard Glissant, auteur de "Mémoire des Esclavages"… Notez bien :  "des esclavages" !  Le pluriel est important, car il inclut tous les responsables évoqués hier (c.f. ci-après) , et pas seulement l’Occident.

Il a dit ceci  :

"Il n’y a pas lieu d’exiger de repentance,  mais il faut partager  la lumière sur ce qui s’est passé […] Il a insisté  "Pas de repentance, mais le partage des consciences de l’Histoire"

Au fait,  savez-vous qui est  ce traître à la cause du repentir de l’homme occidental ? Qui est Edouard Glissant ? Un des plus grands et célèbres poètes noirs francophones, avec  Maunick, Senghor et Césaire.

Je trouve fort opportun  qu’un descendant de victimes de la traite des Noirs tienne ces propos qui replacent ceux -parano-délirants-  de  Dieudonné et -dans une moindre mesure- ceux de Taubira,  à leur vraie place idéologique : celle de la propagande hémiplégique de l’  historiquement mensonger par omission.

 Laquelle flirte avec un autre racisme, un racisme à l’envers que l’on ne réprime guère, ou pas du tout.

+++++++

Mercredi 9  mai.

Demain, journée de Commémoration de l’abolition de l’esclavage… Avec la présence de Sarkozy. Fortement "suggérée" par Chirac, dit-on. Ni ce dernier, évidemment, ni même le successeur n’aura le courage de mettre à cette occasion les pieds dans le plat de l’Histoire à la sauce autoflagellante.

La déportation et l’esclavage des Noirs  furent une monstruosité. Le sort fait à des millions d’Africains justifie sans aucun doute une  commémoration et une  Journée Mondiale. Mondiale et pas seulement nationale.  Cela  sans tronquer la vérité historique et sans oublier, comme par hasard, la lourde responsablité des pays non occidentaux.

Devoir de mémoire, d’accord, mais pas unilatéral ni à sens unique… donc inique !

    Olivier Petré-Grenouilleau l’a fait courageusement  et a tenu bon  (Voir son  ouvrage "Toutes les   traites négrières" , désormais en livre de poche. Et ce, malgré le terrorisme intellectuel d’universitaires adeptes du politiquement correct et de la manipulation sectaire genre "Monde Diplomatique"  .

    Françoise Chandernagor a dénoncé  également cette "Mémoire" sélective  , s’irritant du fait que des "collectifs" autoproclamés par 3 pelés-2 tondus aient le culot de vouloir attaquer en justice des historiens qui ne font que révéler la vérité : des faits mettant en cause des cultures non occidentales.

   Faits historiquement incontestables désormais, mais sciemment occultés pour des raisons évidentes d’"historiquement correct". Ainsi de la traite des Noirs dont  seule la filière atlantique est mise en cause dans les programmes scolaires, en oubliant le zèle, la complicité et les trafics  de nombreuses tribus africaines elles-mêmes (8 millions de victimes selon les études les plus sérieuses), et surtout l’esclavagisme musulman  trans-saharien qui a sévi massivement et durablement, sans qu’un hypothétique Montesquieu de là- bas ne s’en offusque ni que les pays concernés n’esquissent, à ma connaissance, le moindre repentir.

   En "googolisant", vous trouverez même de la propagande d’"imams",  par tradition autoproclamés, qui nient les faits avec l’assurance que donne une longue pratique de la haine, du mensonge et de la diatribe anti-occidentale,  le tout sous couvert d’anticolonialisme,  alibi usé jusqu’à la trame tant   il fut instrumentalisé par  les tyrans décolonisés  de longue date, méprisables prédateurs incompétents, néo colonisateurs de leur propre peuple. 

 ++++++

Extraits de travaux d’historiens objectifs : toutes les traites des Noirs sur l’excellent site :

http://les.traitesnegrieres.free.fr/index2.html

Sur herodote.com  :

"La traite arabe a commencé en 652, dix ans après la mort de Mahomet, lorsque le général arabe Abdallah ben Sayd a imposé aux Nubiens (les habitants de la vallée supérieure du Nil) la livraison de 360 esclaves par an".

Les spécialistes évaluent de douze à dix-huit millions d’individus le nombre d’Africains victimes de la traite arabe au cours du dernier millénaire, du VIIe au XXe siècle. Ces contingents très importants de main-d’oeuvre servile contribuèrent à la stagnation économique et sociale du monde musulman. Ils causèrent aussi de nombreux troubles".

Et sur wikipedia :

"Malgré son interdiction par les colonisateurs, à la fin du XIXe siècle, l’esclavage continue d’exister dans le monde arabo-musulman jusqu’en 1980, date de l’abolition officielle de celui-ci par la Mauritanie. À noter que l’Arabie saoudite ne l’a aboli officiellement qu’en 1960. Cet esclavage fait partie de la traite dite orientale qui aurait déplacé environ 17 millions de noirs – fragilisant ainsi l’Afrique".


Il va de soi que le rappel de ces faits n’excuse nullement la traite atlantique, mais comment se fait-il que ce soit la seule dont parlent les programmes d’histoire hémiplégiques, alors que  plus de 20 millions d’esclaves noirs ont été déportés par les Africains eux-mêmes et des pays musulmans ?


Publicités
Cet article, publié dans Sortis des oubliettes... sur mon blog "Hautetfort", est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Esclavage : commémoration hémiplégique

  1. chiffon dit :

     « qui oublie son passé risque de le revivre un jour ».[Primo Levi]
    et ma prof de tai chi nous dit toujours "tout voyage commence par un premier pas"… bon, espérons qu\’il y aura d\’autres pas pour aller dans le bon sens !
    j\’ai été très absente de ces lieux (entre autres), totalement débordée !
    merci de ta visite, si mon havre peut ressourcer, alors j\’en suis ravie.
    et je te livre un "secret", les textes que tu trouves sensuels sont tous des lettres écrites à un Hom cher à mon coeur. L\’absence nous souffle les mots les plus doux…
    😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s