Mai 68 : mon bêtisier

 

 Mai 68 :  mon bête-isier

Nul n’échappera à  la  (ker) messe soixante-huitarde, pas même les animaux ! La preuve…

 

 

* Desproges, encore lui ! avait  ainsi débuté son réquisitoire "Bonjour, Cohn. Vous permettez que je vous appelle Cohn ?"  en s’adressant au Bendit en question.  

  


Comme j’étais  effectivement à la Sorbonne  et  sur ses territoires annexes en 68  , ( gauchiste à titre très provisoire ! ), je suis quasiment obligé de me fendre d’un petit billet dans les jours qui viennent, dans la série les "vieux qu’ont" de l’âge et des anecdotes à raconter.  On va essayer de piocher dans  le cocasse et l’insolite.

Si vous avez d’ores et déjà (comme moi ! ) une pré-indigestion  de cette quatrième commémoration d’événements datant de 40 ans et des récits d’ "anciens combattants" de pacotille, vous pourrez jouer à saute-mouton vers d’autres billets plus branchés sur l’actualité . L’occasion de fouiner dans les archives. 

  "C’est vous qui voyez " …

Bon ouiquende


Publicités
Cet article, publié dans Et vous trouvez ça drôle ?, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Mai 68 : mon bêtisier

  1. Sylvie... dit :

    Bon, j\’y échappe… que je suis pas en France, là… mais si on laisse le folklore, quelque chose s\’est produit, non?
    Mon souvenir à moi c\’est, un matin, dans la cuisine, Radio-France, découvrir le mot "grève". Il y avait du soleil et ma mère portait une jupe en tweed…

  2. Bistroman dit :

    Mince, je n\’avais que 16 mois au moment des faits. Je dois avouer que la nature et le sens de certains événements m\’ont échappé. Mon papa travaillait à l\’usine Renault de Cléon (76) et a vu un petit branleur en jeans et blouson de cuir venir énerver les ouvriers spécialisés. Ce même mec est devenu plus tard 1er Ministre, Maire de Grand Quevilly et a dit non à la constitution européenne. Je vous le donne 1000 c\’est qui ?
    :0)

  3. Bistroman dit :

    P.S. (pas Parti Socialiste hein?) : arrêtes d\’embêter Jea à cause de ses origines, tu vas te prendre une bonne volée de chevrotine dans les fesses. Le coup partira du maquis et personne ne te dira qui a tiré…

  4. jeanne dit :

    Risque rien l\’ami Charlie, je suis pacifiste! ("ancien combattant de pacotille") mais faut pas trop me chercher j\’ ai quand même trois frères …

  5. chananna dit :

    Je viendrais voir, moi, si, si.

  6. chananna dit :

    Oh me suis plantée : "je viendrai"…

  7. Rosine dit :

    Heureuse époque, ça nous a fait quelques jours de vacances supplémentaires lol.
    En vrai, vu de chez moi à la télé, ça avait surtout l\’air d\’une bande d\’exités. C\’est à cause de Mai 68 que je suis devenue "droitiste". Ch De Gaulle en grand uniforme donnait l\’impression de représenter l\’ordre et la gauche avait l\’air d\’un grand basard foutage de bordel (les barricades et les pavés qui vollent).
    Je me souviens surtout d\’un grand sentiment d\’insécurité, j\’avais entendu parler de la guerre par ma mère qui l\’avait connue enfant, et dans mon esprit les "émeutes" ça pouvait y mener. Je regardais les mouvements de chars avec bcp d\’apréhension… Bises et à bientôt. Rosine

  8. Rosine dit :

    J\’ajoute : j\’adôôôre ton "bète-isier", fallait oser, sût été dommage de ne pas le faireuuuuuu ! Bises et très bon week-end. Rosine

  9. chananna dit :

    Oui, Snake Cohn l\’a dit. Il est quand même sympa ce Cohn.

  10. chananna dit :

    Y avait de jolis slogans, des slogans à faire rêver sa vie même… Des rêveurs capricieux et pressés de partir en vacances (sous les pavés la plage .. hi).

  11. corto dit :

    Mmmmh en 68 j\’ étais moi-même en passe de devenir un "évenement". J\’ attendû 69 pour battre mes confrères aquatiques dans l\’ unique triomphe de ma courte carrière de nageur de combat.
    68 c\’ est beau. Cette révolte, ce jour de gloire arrivé, contre les loups de la tyrannie levant le pavé sans gland. C\’ est boÔo. Romantique comme un roman d\’ Arlequin. Que reste-t-il aujourd\’ hui de tous ces glands qui ont battu le pavé?
    Un Conh con qui députe à l\’ européenne là il tentait de defier la waffen-crss. Lui et les 53% de décérebres politico-vinassés, qui ont honte d\’ assumer leur vote d\’ il y a un an…
    Vous avez "fait" 68. Oui… et alors? Il est meilleur votre monde ?… La révolution n\’ était-elle que sexuelle? Nous avons progressé! Là ou nos mouchoirs étaient froissés-collés dans nos poches aprés la lecture de sade ils sont aujourd\’ hui jetables et en papier le premier samedi du mois… Si on a canal+… Le sopalin! L\’ arme de demain à deux mains!
    Ne reste-t-il pas un goût amer aprés avoir bouté hors de vos compagnes la vieille garde gauliste pour mieux la remplacer par la celle à sarko…
    Ne voyez monsieur rien de personnel dans cette charge. Je profitais de l\’ occassion pour me demander ce qu\’ il restait de 68… 69 peut-être… l\’ année érotique…

  12. Charlie dit :

    @ Corto
    Rassurez-vous, je n\’ai rien vu de "personnel".
    D\’ailleurs, la fin de ce billet montre bien la distance ironique que je marque vis-à-vis de cette commémoration pour bobos nostalgiques. (ou progéniture de …) .  Je ne suis pas   entièrement d\’accord avec la radicalité de vos propos, mais je pense que ce moi de mai fut surtout un joyeux bordel, et 68 une année "exotique". Ceux qui l\’ont vécue, notamment à Paris,  se souviennent de moments extraordinaires, même s\’ils sont sceptiques ou -comme moi-  critiques à l\’égard de certaines pratiques gauchistes de l\’époque… et d\’aujourd\’hui  .  Il en sera question dans un prochain billet.
     
    @ Chananna : 
    Je suis d\’accord, il y eut de beaux slogans, dont celui sur les pavés et la plage, (sujet d\’un poème écrit jadis et que je vais republier). Mais il y eut aussi "Ne vous emmerdez plus, emmerdez plutôt les autres", et c\’est celui que je retiendrai pour juger sévèrement, avec le recul, l\’idéologie des soixante-huitards demeurés.
     
    @Snake
    Cohn a dit ça ? pas si Cohn, alors ?
     
    @Bistroman
    Merci pour l\’ info. Il s\’agit évidemment de Laurent Fabius. Rien d\’étonnant, et ce n\’est pas ce qui va le faire remonter dans mon estime.
     
    @Sylvie
    Ah, les jeunes mères en jupe de tweed. Toute une époque !
     

  13. Charlie dit :

     
    "Ce moi de mai" , ai-je écrit dans le précédent com. 
    Il aurait pu s\’agir d\’un jeu de mots,  ce mois de mai ayant provoqué chez moi tant d\’émois (pas seulement idéologiques , si vous voyez ce que je veux dire)   … comme chez beaucoup d\’autres.
     
    Lapsus révélateur :  c\’est simplement une faute de frappe ! 
    Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses.
     

  14. chananna dit :

    hé hé.
    J\’ai mal compris ou tu vas nous faire un billet spécial moi (s) de mai 68 ?

  15. Ganzer dit :

    En mai 68….. j\’ai pas pu aller à l\’école….. (maternelle je précise )Et le plus fort …. c\’est qu\’il n\’existait pas de service minimum pour nous accueillir !!!:):):)A bientot !

  16. Caiçara dit :

    Je me suis bien marré avec ce billet. L\’autre jour j\’ai régardé un réportage sur mai 68 et  je ne sais toujours pas pourquoi ils en font tout un plat. Peut-être j\’airais du être là a ce moment là. Bizzz.

  17. Ping : Mai 68 : un joyeux bordel ! | TROPIQUE DU SCORPION

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s