L’oeil du scorpion en Tunisie (1)

 Dimanche 22 juin 2008
 L’oeil  (et l’oreille) du… 

…en Tunisie
 
Il fait encore 32 degrés à  Grenoble en ce moment, à l’ombre de la terrasse. Il ne manque que l’envoûtante voix d’Oum Khalsoum sur « Al Atlal  » et la subtile symphonie des parfums  du souk pour créer l’ambiance adéquate à la rédaction de ce billet..
Retour de Tunisie, un pays cher à nos coeurs et riche de souvenirs puisque Annie et moi y avons vécu en tant que  professeurs coopérants de 1969 à 1978.
Voyage-pélerinage, sans « bronzer idiot » (pour reprendre le slogan du festival de jazz de Tabarka des années 70), avec de nombreuses balades dans des lieux où nous avons vécu et d’autres que nous ne connaissions pas. Nous avons parcouru 1800 km, fuyant  ainsi les animations « danse du canard » et la poêle à frire de la piscine de notre hôtel  – au demeurant fort  agréable et sympathique.

Tunis-Souk des tissus

Ce  premier billet sera pour l’essentiel consacré à  quelques « brèves de voyage« ,  propos amusants entendus ça et là,  à l’occasion de diverses rencontres.
1– La charmante Hanen, à la réception de l’hôtel, s’adressant à Annie :
Madame, je vous reconnais, il  me semble que vous êtes déjà venue dans cet hôtel.
Non, c’est la première fois !
Ah bon ? vous ressemblez à quelqu’un que je connais. De toute façon, pour moi, tous les Français se ressemblent.
Une Française à la superbe peau noire  qui attendait à la réception intervient : Ah bon, vous trouvez qu’elle et moi
on se ressemble ?
2– Le soir, je revois la même femme à l’heure du dîner. Elle porte une fleur d’hibiscus fichée dans les cheveux.
 Méfiez-vous, lui dis-je, si par hasard vous croisez un Tahitien, il peut se faire des idées !
Ah bon ?
– Oui, selon la position, la fleur indique que la fille  est prise ou libre …
Et de ce côté, je suis quoi  ?
– A vrai dire, je ne m’en souviens plus !
Eh bien, comme ça , j’aurai la surprise !
3– Le jour de notre arrivée,  nous décidons de  déjeuner sur place, à l’hôtel. Comme la plupart des « nouveaux »… Les serveurs sont  manifestement  débordés par l’afflux  inhabituel de clients affamés, et le service traîne  en longueur. Nous avons achevé depuis trois-quarts d’heure notre délicieuse daurade grillée arrosée d’un  (toujours aussi) excellent muscat sec  de Kelibia, et le dessert (melon)  du menu ne pointe toujours pas sa tranche à l’horizon…

Je parviens à attirer, non sans difficulté, l’attention d’un serveur qui  ne sait où donner de la tête ni de l’assiette :
 Excusez-moi, est-ce que les melons sont mûrs ?
Euh, oui,  bien sûr, répond-il, étonné.
-Eh bien , vous pourriez en couper quelques tranches !
Ce serveur  s’est avéré  plus tard fort sympathique et nous avons souvent plaisanté avec lui.
4 -Dans le souk des parfumeurs à Tunis… Annie et moi retrouvons notre boutique  favorite du temps lointain de la coopération. Je dis au jeune homme qui tient boutique :

 Asselem ! Labbès ?  Vous savez, nous sommes  de vieux clients. On a souvent acheté du parfum, ici…
Oui, je vous reconnais.
–  ça m’étonnerait, c’était il y a plus de 30 ans !
Euh… alors c’était mon père
– Ah ah,  vous avez menti,  lui dis-je en rigolant.
Et lui, rigolant de même :
Si on ne mentait pas, on ne pourrait plus  faire de commerce !
5 – Un peu plus loin, dans le souk des bijoux, un commerçant :
« Vous êtes Belge ?
       et moi :  « ça va pas, non ? »
6– Entendu souvent dans les souks  : « Entrez,  ici, c’est moins cher que gratuit »! «   ou  » Tout est gratuit….gratuit jusqu’à la caisse ! « 
J’adore l’humour de ces gens …
 7-Au détour d’une ruelle, un  jeune gars, en voyant Annie :
 « Elle est belle ta gazelle, je te l’achète 2000 chameaux« …
  …et moi : « 4000 ! »
Il marchande à son tour : « 3000, mais c’est des chameaux en plastique ! »
S…… , « notre » chauffeur* , nous a rapporté tout plein  d’anecdotes et d’expressions amusantes. Ainsi, une « brève de comptoir »  entendue dans un café, après que la Tunisie eut  (et non « ait » ! )  adopté l’heure d’été il y a deux ans : « Tout augmente, même les heures !  »
——–
*A propos de chauffeur,  le loueur de voitures recommandé par l’hôtel proposait un contrat si peu orthodoxe que j’ai fait supprimer , modifier ou ajouter plusieurs clauses. Pour finir,  au bord de l’exaspération, il me dit « Vous n’avez qu’à tout rayer ! »   Et puis, pour sortir de l’impasse,  il nous a proposé un chauffeur, solution que je recommande à tous ceux qui voudraient circuler en Tunisie .

D’une part, parce que ce n’est pas cher, 20 à 30 TND/jour, (soient 12 à 18 euros) en plus de la location de la voiture
( autour de 35 euros/jour , kms illimités).
Et aussi parce que la conduite  dans ce charmant pays s’apparente souvent à un jeu vidéo,  exigeant attention extrême, excellents réflexes … et grande imagination..  Il faut imaginer, en effet… que tout peut arriver ; par exemple, un homme poussant une brouette à contre-sens sur la troisième voie de l’autoroute Testour-Tunis.  Une bédouine traversant tranquillement l’autoroute  vers El Djem sans le moindre regard vers la circulation.
Les 5 minutes de traversée d’El Djem  auraient d’ailleurs pu être filmées et publiées dans video-gag, et nous, pliés en deux de rire pendant que le chauffeur slalomait  pour éviter animaux, piétons, charrettes, voitures, vélomoteurs jaillissant  simultanément à droite et à gauche. Un super jeu vidéo, vous-dis-je.  S….. , habitué comme tous les conducteurs expérimentés à cette circulation ludique répétait en rigolant  » C’est normal« . Un cercle très vicieux : les gens font vraiment n’importe quoi, parce qu’ils font aveuglément confiance à  la vigilance  et à  la virtuosité des  conducteurs … habitués à ce que les gens fassent n’importe quoi ! 
Autre avantage : pouvoir profiter sans stress du « spectacle » … et du paysage, en prenant quelques photos, telles celles-ci capturées « à la volée » sur une autoroute du nord, entre Tunis et Tabarka.


Suite et fin :

(publié le 21 juillet)
Plusieurs   album de photos  illustrent ces deux billets : paysages, sites antiques, fleurs, portraits et  scènes de rues ou de marchés à Tunis et ailleurs,  les incontournables Sidi Bou Saïd et Carthage , les surfaits Hammamet et Nabeul, les villes et sites du Cap Bon,  Le Nord (Menzel-Bourguiba, Lac Ichkeul et Bizerte) , le Sahel-nord (au nord  et à l’ouest de Sousse) dont  Mahdia, Hergla, El Djem et  le village berbère deTakrouna …
 

 


Publicités
Cet article, publié dans L'oeil du Scorpion migrateur, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour L’oeil du scorpion en Tunisie (1)

  1. fanfan dit :

    Bon retour parmi nous…
    Sympathiques brèves…
    Je viendrais voir les photos
     
     

  2. Sylvie... dit :

    un plaisir linguistique et humain…. et beaucoup de patience, non?

  3. Mademoiselle O' dit :

    J\’aimerais bien visiter la Tunisie comme tu l\’as fait avec ta compagne :°)
    En effet, y aller pour rendre visite à la famille, ça fait que l\’on apprend pas à découvrir son "bled".
    La prmeière fois que j\’avais mis les pieds au Musée du Bardo, c\’était lorsqu\’une copine française nous avait rendu visite !
    Et je me suis farcie le Tophet de Salambô, les Thermes d\’Antonin, et je ne sais plus quelles visites touristiques :p
    L\’an passé j\’ai eu le plaisir de découvrir Jerba avec M. Z\’ et le séjour nous a paru bien trop court, mais nous avons eu le temps de découvrir la criée, la Médina, la Ghriba…
    Je suis tombée sous le charme l\’île des lotophages, j\’ai cherché des lotus partout, je n\’en ai pas trouvé :°)
    Bref, ravie de lire ton billet, et j\’espère faire de nouvelles découvertes tunisiennes (je pars en fin de semaine).
    Baci.
    O\’
     

  4. Naly dit :

    Beau billet Charlie…ravie de ton retour.

  5. jeanne dit :

    Belle ambiance, ça donne envie, d\’autant que je ne connais pas du tout … humour et beauté au rendez-vous que demander de plus! je viendrais vite découvrir ton second billet et les photos qui vont avec… c\’ est tellement bien raconté!

  6. Rosine dit :

    Bon, pour 3000 chameaux je ne sais pas si c\’est le prix normal pour une femme en Tunisie, lol. Mais pour les 3000 chameaux, tu en aurait fais quoi après ? Du transport pour l\’import-export LOL
    Bises et à bientôt. Rosine

  7. Bistroman dit :

    Hello,
    Ayant toujours de grandes difficultés à lire, j\’ai essayé de maintenir mon attention pendant tout le premier paragraphe, mais comme d\’habitude, je me suis laissé distraire… Ecrire, ça me dérange beaucoup moins. Tu vois, je peux passer plusieurs seconde à taper des banalités, rêvasser de futilités en futilités en m\’égarant totalement du sujet de base qui, je le rappelle est la Tunisie ! Alors, voilà ma réaction après le 1er paragraphe. Je pense que tu te moques bien de nous :
    "Inch Allah" n\’a jamais signifié "tres bien".
    "Merci" se prononce approximativement "shoukrann" et non pas "Labbès allik, bark Allahoufik !" qui ressemble terriblement à un juron du captaine Haddock.
    J\’espère que la suite est un peu plus sérieuse !
    :0)

  8. Bistroman dit :

    Message personnel pour Snake 0069 : moi j\’ai des sacs aspi à 19.99€ le lot de 10. C\’est pas forcément de l\’Electrolux ou  du Rowenta, mais les MDD ça stocke aussi bien les moutons que les grands marques.
    :0)

  9. Charlie dit :

     
    @ l\’ami Bistroman
    Je vais te répondre en faisant le niais qui n\’aurait pas saisi la tonalité humoristironique de ton commentaire…
    Lorsque ta maîtresse (de CP) refusait obstinément de te donner les fessées que, masochiste en herbe, tu réclamais à cor ( à corps !) et à cris, elle ne se doutait pas que cette frustration allait perturber ton apprentissage de la lecture. Au point de te faire négliger le second  mot dans une série de deux . J\’ai écrit  " traduction simplifiée" et donc supprimé les nombreuses  et superflues références  à une hypothétique divinité.
    Mon apprentissage de l\’arabe dans les contrées  bédouines du sud tunisien m\’a conduit à préférer le dialectal " Bark Allah oufik" au classique "Choukrène" pour dire "merci". Je ne te savais pas si snob et chatouilleux  en matière de langue étrangère.
    Quant au capitaine Haddock, tu ne crois pas si bien dire. On ignore souvent qu\’il fut enlevé par les pirates barbaresques dès son plus  jeune âge et qu\’il vécut un temps sous le joug du Turc sous le pseudonyme de "Hallahdock". Il fut rapidement libéré grâce aux bordées d\’injures en sabir qu\’il proférait  à longueur de journée et qui finirent par exaspérer les esclavagistes , lesquels, trop heureux, n\’exigèrent aucune rançon, cas unique dans l\’histoire de la piraterie méditerranéenne… Il devint ensuite capitaine sous le nom simplifié  d\’ Haddock",  plus conforme à ses origines moulinsardaises  et à ses convictions en matière de religion et de consommation d\’alcool.

  10. Brindille dit :

    Concernant la circulation ça me rappelle le maroc
    mais quand on ne prenait pas la voiture de loc
    nous goutions aux joies des taxis et crois moi ça vaut le détour
    le frein à main qui tient par un tendeur, les trous sur le sol….
    les fenêtres qui ne fonctionnent plus…
    J\’hésitais entre rire et larmes tellement il m\’est arrivé d\’avoir peur :o)
    Mais dis moi que t\’ont fait les belges ?
     
    journée jolie
     
     
     

  11. Sylvie... dit :

    "te"… serait le plus beau des voyages…

  12. Brume dit :

    ah ! ben si un jour je vais en Tunisie, je sais quel taxi choisir : la "Comet" !
    certaine qu\’il y a de belles photos à faire depuis la "plage arrière". à commencer par toi avec ton appareil photo !

  13. Bistroman dit :

    Moi je suis allé en Tunisie avec les voyages FRAM et je n\’ai pas du tout les mêmes souvenirs que toi.
    :0)

  14. jeanne dit :

    six napses! c\’ est encore pas mal pour y voir clair!

  15. mu dit :

    Je commence déjà mes vacances finalement…
    En fait je ne bouge pas cette année (mon père vient de la Reunion), mais je vais quand même faire un tour dans le vaste monde, par blogs interposés…
    Super ce billet
    A bientôt
    Mu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s