Voyager… être soi-même, être un autre !

vendredi 4 juillet 2008 

« Voyager … être soi-même, être un autre« 

Famille berbère  de Takrouna _ Tunisie   /    © Charlie B – TdS

Du temps de la coopération, dans les années 70, au cours d’ une de mes expériences de « rat de  bouquinistes »,  j’avais déniché à Tunis l’édition originale d’une oeuvre peu connue de Duhamel, Le Prince Jaffar (1924) . Dans ce récit de voyage en forme de roman,  le narrateur, invité par ledit Prince dans son palais situé au coeur de la médina de Sfax,  faisait part de ses réactions  et réflexions en présence d’une civilisation  tout à la fois fascinante  et déroutante  pour un  citadin français du début du  20e siècle .

Dans le dernier chapitre, il finit par se perdre  dans le labyrinthe de la médina  et ne sait comment retrouver la demeure de son hôte. Je reproduis ici la fin du roman.

« J’étais perdu. J’avais longuement vagabondé dans une cité lunatique dont les caprices m’enchantaient et me désespéraient tour à tour. J’avais vu des visages. J’avais traversé des groupes, admiré les bateleurs, observé les artisans. Je ne comprenais pas leur langue.

Je ne pouvais partager leur joie ; leur rire m’amusait d’ abord et, bientôt, m’exaspérait. Leur musique flattait mes rêveries et meurtrissait mes oreilles. Leur nourriture m’inspirait horreur et curiosité. Leur vêtement me semblait gracieux mais absurde, leur parure barbare.

J’étais perdu. Je voguais à l’aventure, revenant tantôt sur  mes pas et  tantôt sur mes jugements et j’éprouvais, à sentir mon chemin s’embrouiller, un plaisir mêlé de courroux. La nuit tombait…

C’est alors que j’aperçus, tout droit contre une muraille, un homme qui pleurait derrière son coude replié. Il pleurait comme tout le monde …

Pendant que je regardais cet homme, je reconnus soudain ma route : la boutique du sandalier, le hammam, le tisserand ; impossible de me tromper cette fois. Tout m’était familier, jusqu’aux pavés de la rue, jusqu’à l’haleine des ruisseaux. Quelques pas encore et j’étais chez moi.

Voyage ! Ô désir de changer de place dans l’espace et dans le temps.

Être plus jeune, être plus vieux. Être ailleurs, être partout.

Passion de se fuir. Orgueil de se retrouver. Être soi-même avec étonnement. Comble du voyage : être un autre  !

Emprunter des raisons de vivre au plus séduisant fantôme de la mort… »

Georges DUHAMEL  Le Prince Jaffar  (1924)

 Les cinq dernières lignes,  magnifiquement écrites , demeurent à mes yeux les plus belles réflexions  que j’aie lues sur le plaisir de voyager  et le « bénéfice » qu’on peut en retirer,  si on ne se contente pas de bronzer  au bord d’une piscine d’hôtel.

Certains de mes anciens élèves, qui les ont étudiées et apprises par coeur, s’en souviennent peut-être encore.

­ Souk de Bouficha  _ Tunisie   / © Charlie B – TdS

            

Souk de Bouficha  _ Tunisie   / © Charlie B – TdS



Publicités
Cet article, publié dans L'oeil du Scorpion migrateur, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Voyager… être soi-même, être un autre !

  1. fanfan dit :

    De belles phrases …(les quelques voyages que j\’ai fait sont inscrits dans ma mémoire, du bonheur )
    Et si l\’on a pas la possibilité de partir en voyages, il reste des voyages dans les livres qui sont aussi très dépaysant et avec un peu d\’imagination on se transporte dans les différents univers qu\’ils nous offrent.
    Voyageur (euse) immobile en quelque sorte !
    Bonne soirée

  2. jeanne dit :

    Quelle vérité universelle nous livre ces quelques lignes! l\’homme sa place, son devenir, ses limites, sa vitalité, tout y est en quelques phrases d\’une grande fluidité! merci ,ce sont des mots qui vont apporter à ma journée habituelle, une vigueur toute nouvelle sous cette chaleur accablante.  Je  change de focale, c\’est tout l\’ art de voyager sur place…
    Vite les photos ! celles de bas de page, homme et femme  sont superbement éclairées des couleurs du sud…et si je peux en peindre une avec ton autorisation , j\’ aurais fait un beau voyage par blog interposé… c\’ est tout l\’ art de l\’ accommodation ( champ lexical de l\’oeil tjs, pour moi le sens dont je ne saurais me passer… )

  3. Brindille dit :

    je n\’ai pas envie de ramener ma fraise
    je trouve ce billet très beau !
     
    (et pour l\’obésité du piaf, force est de constater que vous aviez raison, j\’ai pu faire la comparaison en en récupérant un second ! A la diète, et l\’autre s\’est envolé :o))
     

  4. Brindille dit :

    Jamais en cendres les mots :o))
    Ils sont ailleurs, seconde vie
    Ils voyagent, comme vous.
     

  5. Brindille dit :

    re-moi !
    juste que je viens te féliciter pour les photos
    si je devais mettre un com sur chacune qui me plait
    j\’y passerai la soirée alors un Bravo global
    superbes couleurs, visages, matières etc….
     

  6. Roland dit :

    Ce texte, magnifique, Charlie, bouleversant ! Tu es un fouineur de génie !"Pendant que je regardais cet homme, je reconnus soudain ma route…" J\’ai ressenti parfois, au cours de mes voyages, l\’impression de reconnaître ma route et, à mille kilomètres de ma maison, d\’être chez moi, dans ma patrie, la vraie, celle du fond du coeur, celle que je ne peux définir ni décrire précisément moi-même. Je l\’ai trouvée ce soir dans le visage d\’Ingrid Bergmann quand elle appuie sa tête sur le rebord du lit dans "Les amants du capricorne"… , j\’avais sans arrêt en surimpression  le visage de ma petite fille Juliette… Je n\’ai de racines nulle part, j\’ai dit un jour à des gens qui parlaient de leurs attaches dans le Nord que mes racines sont dans le ciel ; ils ont dit que c\’est beau mais je crois qu\’ils ne comprenaient pas bien… et, très bizarre… je suis incroyablement touchée par la photo de ta classe d\’école maternelle où je ne te trouve pas mais que j\’ai l\’impression de connaître !Merci du fond du coeur ; ce soir est un beau soir.Micheline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s