Johnny 1959 : j’étais dans la salle…

Jeudi 2 juillet 2009 
 
 
     Je me souviens…  
 … de la première prestation sur scène  de Johnny en 1959…
… puisque j’étais dans la salle !
Hier soir, la tournée d’adieu de Johnny faisait étape au "Stade des Alpes" de Grenoble. L’occasion de sortir des oubliettes  un billet publié en 2005.

 
Il y a quelque temps, au cours d’une navigation  labyrinthique   à la recherche d’infos sur les expos parisiennes,  je tombe  par hasard sur un site consacré à l’histoire du légendaire Théâtre de la Gaîté-Lyrique et je lis : "Johnny Hallyday aurait  chanté  à la Gaîté-Lyrique  en 59  avant d’être connu" .

                 Et ça  a fait tilt … car  je peux transformer ce conditionnel en indicatif

En effet, j’étais dans la salle ce jour-là , et je peux  confirmer que Johnny a  bien  interprété une ou deux  chansons  à la Gaité-Lyrique en 1959.  Je n’ai pas le souvenir du/des  titre(s) . Peut-être "Laisse les filles" le titre de son premier 45 tours qui allait sortir en mars  1960. Et/ou bien déjà  "souvenirs souvenirs" ?
Je me souviens  très bien en revanche de sa tenue de "blouson noir" assortie de  chaînes  et je le revois se roulant sur la scène  selon la mode des rockers de l’ époque, tel un scarabée retourné sur le dos par un gamin malicieux …
     
 C’était un jeudi après-midi, à l’occasion d’un spectacle promotionnel destiné aux jeunes. J’avais obtenu l’invitation grâce à un copain dont la mère avait des relations dans le "chobize".
Johnny  passait  en première partie  du mini-récital  d’une vedette qui, elle, ne m’a laissé aucun… "souvenir  souvenir" !  Il était   déjà passé au Golf Drouot  au début de la même année, mais il est  certain que ce fut ce jour-là , à la Gaîté-Lyrique, sa  toute première prestation  de "rocker" sur une vraie scène, (en présence d’ environ deux cents personnes ! ) 
      
Je me souviens aussi que  le jeune Johnny avait enthousiasmé bon nombre de spectateurs. Pas moi, bien que né la même année que lui :  j’étais  déjà amateur  de jazz et j’avais  trouvé ce rock gaulois assez rudimentaire,  et la prestation plutôt ridicule. En outre, mon admiration pour Billie Holiday ne me fit guère apprécier le pseudonyme qu’il s’était choisi ou qu’on lui avait imposé…
 
Et pour tout dire, je n’aurais pas parié  ce jour-là mon faible argent de poche sur sa carrière … ni imaginé que j’ aurais l’occasion d’en  reparler 50 ans plus tard
Ni que 26 500 personnes se déplaceraient pour l’applaudir dans un stade à Grenoble ! (Plus 4000 personnes à l’extérieur du stade, selon le Dauphiné Libéré) .
     
Depuis, j’ai bien changé d’avis, mais il a fallu du temps… J’ admire le chemin parcouru  et j’apprécie  beaucoup ce qu’il fait depuis près de deux décennies, avec cette voix incroyable qui a attendu le nombre des années pour trouver… sa voie .
 

 
***le concert "manqué"  pour cause d’accident, imaginé  dans l’intéressant film "Jean-Philippe", est peut-être une référence à celui-ci. Si ce n’est le cas, il se situe peu de temps après celui dont j’ai parlé, cette même année 1959.
 

 

©-Charlie B-db38 (photographisme d’après capture d’écran TV)


 Une  petite anecdote en prime : ce jour-là, Danone fit  goûter en  "avant-première" aux spectateurs  les yaourts au fruits. Un  tout nouveau produit  qu’on allait lancer en 1959 et qui me plut tant  que je refis la queue 4 ou 5 fois, vous savez, comme  dans les westerns fauchés où 5 chevaux donnent l’illusion d’une cavalerie  complète  en passant et repassant devant la caméra..
 

 
 Autres billets publiés dans la rubrique
 
"Je me souviens"
 
( Anecdotes et confidences autour d’une fondue bourguignonne, quelques semaines avant sa disparition  ) 
 
(Mai 68 tel qu’Annie et moi l’avons vécu à Paris)
 

Publicités
Cet article, publié dans Je me souviens..., est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Johnny 1959 : j’étais dans la salle…

  1. SylB MOnOeil dit :

    belle performance photographico-télévisuelle !!!:o)))………………..bises Charlie !!

  2. Caiçara dit :

    Ah oui, le scarabée retourné! Bien trouvé, c\’est vrai qu\’entre la diva Billie Holiday et notre Jojo national…Mais je suis toute frissonné quand il déchire sa race avec sa voix. C\’est incontestablement le plus grand rocker français. J\’aime les deux. Bises

  3. Bistroman dit :

    Tu es passé à coté du "meilleur coup de ta vie". Imagine, tu serais devenu son coach, son parolier ou son photographe, tu serais richissime aujourd\’hui. Mais voilà, tu n\’as pas cru en lui…

  4. Bistroman dit :

    Moi ce que je retiendrai de Johnny c\’est :"à force de forcer ma force à cet effort"Extrait de "J\’ai oublié de vivre":0)

  5. chananna dit :

    "Pour moi la vie va commencer !"

  6. fanfan dit :

    "Souvenirs, souvenirs je vous retrouve dans mon coeur et vous faites refleurir tous mes rêves de bonheur…" etc..C\’est là toute ma connaissance, suis pas fan, mais je dois admettre qu\’il a fait une belle carrière. :-)Bonne soirée

  7. Caiçara dit :

    Dans le même registre que Bistroman: "Quand tu n\’est plus chatte et que tu deviens chienne"… ça me fait trop rire!!! Mega ringard mais j\’adore "Requiem pour un fou"

  8. Bistroman dit :

    … ton corps, comme un cheval mort.Que je t\’aimeuuuuuuu, que je t\’aimeuuuuuuu que je t\’aime (bis).

  9. Brindille dit :

    "Que l\’on m\’ouvre le coeur en deux \’" on y trouvera des souvenirs … ceux d\’un concert au palais des sports quand j\’étais haute comme trois cerises , Johnny débarquait dans le creux d\’une main géante, et puis grosse bagarre pas très loin de moi, grosse peur et subjuguée en même temps.

  10. Charlie dit :

    Bien vu, Bistroman.. J\’avais déjà râté le coche (le coach !) avec Mistinguett et Tino Rossi !Ah queuuu de belles paroles dans vos coms… Queuuuu je vous aime tous !

  11. Stouph dit :

    Pas fan non plus, mais "Toute la musique que j\’aime", j\’aime beaucoup, enfin "beaucu"….Je suis plus marquée par le Johnny des guignols en fait ;-))) "Ah queu coucou"

  12. jeanne dit :

    Je l\’apprécie davantage au cinéma, même si je dois avouer l\’avoir vu en concert gratuit! … j\’avais été impréssionnée par la présence et l\’ énergie

  13. Serge dit :

    Voilà un souvenir "live" comme on a peu l\’occasion d\’en lire, en 1959 j\’avais 5 ans alors peu de chance de m\’en souvenir lolMagie d\’internet. merci. Pour ma part je me souviens comme si c\’était d\’hier du Parc des Princes, en 1993.

  14. pierre dit :

    Je viens de lire ton "Moi" de mai 68 et ça m\’a vraiment amusé, particulièrement le passage sur les meetings de la FER. A l\’époque, étudiant à la Sorbonne et Censier, j\’ai aussi connu tous ces meetings avec les militants, comme tu les décris bien, aux mentons dressés à la Mussolini. On était peut être un peu c… !

  15. Caiçara dit :

    Je reviens à ton "Moi" de mai 68, j\’ai bien aimé Jean-Paul et Simone dans la marre, (rires !) mais surtout le passage dans le resto à couscous et le gaz lacrymogène. Comme tu le dis, ça devrait être un sacré bordel.

  16. Charlie dit :

    Pierre, "nous étions un peu cons", sans doute, ou plutôt rendus tels par le catéchisme politique de l\’époque ; mais surtout, nous avions l\’excuse de la jeunesse (relire la citation de Clémenceau !)

  17. Bistroman dit :

    Jauni 1969 : j\’étais encore sale…

  18. Charlie dit :

    Bistroman, pas en 69, mais en 59… TU n\’étais ni propre, ni sale. Dans les limbes et pas encore langé.Cette année-là, tu n\’étais encore "qu\’une lueur dans le regard de ton père" ( j\’adore cette expression de… je ne sais plus qui)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s