Un nouveau jeu : « Bibliographie imaginaire »

 


Mardi 24 novembre 2009
 
 
 
  Jouez avec le Scorpion *  n° 18  
 
* et avec "Flocerise"
 
 
 
 
   Bibliographie  imaginaire 
 
 Tout d’abord, rendons à César ce qui ne m’appartient pas. Ce jeu, de "détournement de titre ", dont j’ignore l’auteur, a déjà été proposé  en mars dernier sur son blog par  "Flocerise" [voir  le lien  en fin de billet] .  J’y ai participé à l’époque.
Je me suis dit qu’il pourrait intéresser aussi mes aminautes qui ne font pas partie de son réseau.
 —–
  Règle du jeu : détourner le titre d’un roman  célèbre ( les "à-peu-près" sont les bienvenus) et rédiger un court résumé du contenu, du genre "quatrième de couverture". N’oubliez pas d’indiquer l’auteur de l’original.
 
 
Comme exemples, voici  mes  "livres imaginaires" publiés chez elle à l’époque  :
 
 
"La prime de Laurent est prête", d’Agatha Christie
Après des mois de négociations avec son patron, Laurent reçoit enfin la récompense bien méritée pour ses loyaux services au profit des fonds de pension des retraités de Floride.
 
"A Londres, des jeunes filles ont peur" de Marcel Proust
Dans le quartier de Whitechapel, d’inquiétantes disparitions .
L’inspecteur Marshall Prowt mène l’enquête. Serait-il sur les traces d’un nouveau Jack L’Eventreur ?
 
"Bière et pets" de Léon Tolstoï
L’irremplaçable humour germanique au service d’un récit truculent, avec pour toile de fond la célèbre fête de Munich.
 
"Lettre rangée" d’Albert Camus
Peu avant de mourir, un nonagénaire retrouve une lettre oubliée 50 ans auparavant au fond d’un tiroir , et sa vie en sera bouleversée.
 
"La Cousine Bête" d’Honoré de Balzac
Dans sa famille poitevine-charentaise,  on l’appelait méchamment Bécassine. Mais elle n’a pas dit son dernier mot et la vengeance sera terrible !
 
"L’âne osé" de Jean-Paul Sartre
Déçue par les hommes, Magali va explorer au coeur du maquis corse  des plaisirs que la loi et la morale réprouvent. Un récit audacieux à ne pas mettre entre toutes les mains.
 
 "Les Lésions Dangereuses" de Choderlos de Laclos
Victime d’un AVC, Martine ne retrouve plus les clés de son appartement de Lille . Elle ne sait même plus où elle habite. Finira-t-elle SDF ?
 
"Mob et Dick" d’Herman Melville
Passionné de deux-roues, Dick est prêt à tout pour acquérir le véhicule de ses rêves.
 
"L’échouant" d’H. de Balzac
Il rate tout ce qu’il entreprend, mais un jour, la fortune lui sourit. Il décide alors de s’installer au Guilvinec et d’acheter  un bateau de pêche.
 
"L’étroite moustiquaire" d’Alexandre Dumas
A la manière de Crébillon fils et de son "Sopha", ce récit narre de torrides souvenirs d’alcôve à l’époque de l’Indochine coloniale.
 
Et un dernier, non romanesque, avant de vous laisser la parole (accrochez-vous, c’est de l’à-peu-près limite ) :
 
"L’indic si honnête du lac a démis Françoise" : une employée de Genève commet des malversations. Le directeur de la banque recrute un privé afin de la démasquer…
 
 

Crédit image ? (reçu par courriel)

 

  A VOUS DE JOUER …


 N.B.   Ce billet est aussi l’occasion de vous recommander le site de  Flocerise  grande pourvoyeuse de jeux intéressants et de billets sensibles -fort bien écrits- , et de nombreux  sujets de réflexion originaux et pertinents sur le sens de la vie.
 


Publicités
Cet article, publié dans Jouez avec le Scorpion..., est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

86 commentaires pour Un nouveau jeu : « Bibliographie imaginaire »

  1. Charlie dit :

    Tiens ,Snake, tu me donnes une idée (via "Les Chaises" d\’Ionesco. Ah, les méandres de l\’imaginaire !)"A quand ta tresse chaude ?" : un fétichiste de la coiffure déplore le départ de son amie, laquelle l\’a quitté pour échapper à sa folie grandissante. Il parcourt la ville à sa recherche, de bars en salons de coiffure. A l\’issue d\’une quête échevelée, parviendra-t-il à la retrouver ?

  2. Flo dit :

    C\’est trop d\’honneur Votre Honneur ! Quant à la "grande pourvoyeuse de jeux", je dirais plutôt désormais la "grande absente", un peu forcée, mais pas que. Depuis que j\’ai déménagé (à 8 bornes de mon ancien chez moi), j\’ai en effet une connexion illimitée très limitée (à savoir parfois un quart d\’heure dans la journée, et en pointillés). J\’enrage ! Une autre raison est que, bon gré mal gré, cette cure de désintoxication me permet de prendre un peu de recul par rapport au net. Je crois que je m\’étais laissé complètement asservir par ce truc. Une dernière raison (majeure, car il y en a aussi une foule de mineures) c\’est l\’esprit qui règne en ce moment sur pas mal de blogs (esprit facebook). J\’aime les débats mais pas les combats. J\’aime la polémique, et je souhaiterais y participer plus souvent, mais je n\’aime ni les insultes, ni les réglements de compte. Bref, je lis, dès que ma connexion le permet, mais je participe peu. Quant au petit jeu que tu proposes, j\’aimerais aussi y participer mais là, c\’est plutôt le temps ou la disponibilité d\’esprit qui me font défaut. Et puis aussi pour ce genre de jeu, j\’aime bien l\’exactitude. D\’ailleurs, pour dire cela, je ferais bien d\’aller relire mes propres propositions pour ce jeu. Suis pas certaine d\’avoir toujours été très exacte. C\’était quand déjà ? Y a un tel fouillis sur mon blog que je ne suis même pas certaine de retrouver ce billet…Flo

  3. Le gnome dit :

    J\’aime particulièrement l\’âne osé" et "A quand la tresse chaude", m\’ont bien fait rire!En fait, il suffit déjà de prendre des titres de San Antonio comme "Alice au pays des merguez" ou "la vieille qui marchait dans la mer"…"Le gâteau" de Franz Kafka: un arpenteur diabétique et bègue débarque dans une pâtisserie fabuleuse. Sa gourmandise le pousse à goûter toutes les spécialités, mais il ne peut pas les manger. De fait, il les garde en bouche aussi longtemps que possible et les recrache discrètement dans le parapluie d\’une cliente en guettant que dehors la pluie ne se mettra pas à tomber, de peur qu\’elle ne l\’ouvre avant qu\’il n\’ait pu s\’extraire de la boutique. Mais un Paris-Brest trop gros lui rendra la mastication impossible, et son bégaiement le conduira vers un inévitable crachat en public.

  4. Flo dit :

    Je viens de retrouver la date de ce billet. Il s\’agit de celui du 8 mars 2009. Je suis surprise que ce billet soit si récent en même temps que je suis surprise de constater, en relisant vos commentaires, que je connais certains d\’entre vous depuis si longtemps.Et voici, en réchauffé, mes propres propositions, phonétiquement exactes, malgré mes craintes : – Le gay part de Giuseppe TomasiQuand un couple d\’homos se sépare…- Sois ! d\’Alessandro BariccoPlaidoyer pour l\’authenticité de l\’être- L\’arrêt public de PlatonPetites discussions autour d\’un abri-bus- L\’avis en sourdine de David LodgeLes mésaventures d\’un grand timide- L\’avis après l\’avis de Paul Misraki et Docteur Raymond MoodyTout le monde a le droit de se tromper et de changer d\’avis…-Je les mets ! d\’Anna GavaldaElle chaussait du 45, il lui offrit du 36. Par amour pour lui, elle les mit…- En sang bleu, cette toux d\’Anna GavaldaHistoire d\’un tuberculeux dans une famille noble- Des airs de Jean-Marie-Gustave Le ClézioPour les amoureux du vent, et de la musique…- Sire Anneau de Berge raque d\’Edmond RostandDans certaines monarchies, même les rois paient des impôtsMais il y en a bien d\’autres, en commentaires…Flo

  5. Le gnome dit :

    Ah, aussi, j\’ai dégotté lors d\’une foire à la BD les dessins d\’un fada ("Jo Hell") qui s\’était refait toutes les couvertures de Tintin -rebaptisé Zinzin- dans le genre: "Le crado pince fort", "Viol 714 pour Sidney", "L\’île foire" etc… Pas du grand art, mais me suis bien marré, notamment quand "l\’étoile mystérieuse" devient "Le mal mystérieux" et que l\’énorme champignon du dessin original se voit recouvert d\’un magnifique préservatif. C\’est pas fin, mais ça me va bien!La vache! J\’ai même trouvé l\’URL! http://www.jo-hell-dessinateur.com/zinzin.html

  6. Le gnome dit :

    "Des sushis et des gnomes" de John Steinbeck: la conquête commerciale du plus grand marché aux poissons d\’Okkaïdo par un nain coréen et sa famille au XIXème siècle, entre crudité et passion odorante.

  7. Le gnome dit :

    "Regarde les pommes tomber": un film époustouflant sur la découverte de la force gravitationnelle par Newton. Sous-titres de Gotlib."Madame beaux ovaires rit", de Floubert: Dotée d\’un utérus démesuré, l\’héroïne traverse l\’Europe du siècle des lumières pour vérifier si on ne prend pas ses vessies pour des lanternes. Au bout de ce voyage initiatique elle découvrira grâce à un astucieux dispositif optique la nature extraordinaire de ses oeufs, qu\’elle s\’empressera de faire féconder par le premier tonnelier venu, un poivrot du nom de Gustave reconnu dans sa profession essentiellement grâce à l\’articulation exceptionnelle de son coude.

  8. Le gnome dit :

    "Le linteau de ma mère", de Marcel Pagnol: un manuel de bricolage à destination exclusive des femmes. On y explore la pose des fenêtres, celle des portes, des vasistas, tout en maîtrisant ses fourneaux et sa machine à laver.

  9. Le gnome dit :

    "La grève des gaules" de César Jules: Chronique d\’un combat sociétal pour faire reconnaitre le priapisme comme une alternative à l\’utilisation de fibre de verre dans la conception des cannes à pêche. L\’écologie la plus pure affronte le lobby des cannes à pêche dans un combat titanesque digne de David et Goliath, qui en avait une petite.

  10. Le gnome dit :

    "P\’tite Annick", de James Cameron: la biographie d\’Annick Dupin, petite vendéenne qui passait ses vacances à la mer et jouait avec des glaçons. Effroyable.

  11. Flo dit :

    Et que propose le major Banana ?Flo

  12. Sylvie... dit :

    "Le pic de Nico Matt", Aristote, ou l\’assension du K2 par une équipe de montagnards chevronnés pour montrer que la Démocratie née pas morte a de l\’avenir grâce à la fraternité du cordage.

  13. grenouillot dit :

    "A la recherche du vent perdu" de Marmel Prout : Une odeur inhabituelle provoque la panique chez les Verdurin. Qui a osé introduire sa pestilence sans pneumatique ? S\’ébrouant parmi les mondaines flatulences tel un sanglier audacieux, Swann l\’esthète n\’aura de cesse de retrouver le coupable de cet honteux forfait.

  14. Le gnome dit :

    Excellent, Marmel Prout! Je suis écroulé!

  15. grenouillot dit :

    "Le bonze selon Marthe" de Job Irving : dans le fin fond de l\’Inde, des bidonvilles délabrés célèbrent les touchantes amours de Marthe et de Radjah. Mais Marthe, jeune vierge janséniste matinée de panthéisme et Radjah, boudhiste à tendance précolombienne parviendront-ils à préserver les feux d\’une passion qui défie frontières et convenances sociales ?

  16. chananna dit :

    "La veste", d\’Albert Camus – Un roi sans divertissement propose un nouveau jeu qui consiste à retourner sa veste le plus vite possible … Le parterre des courtisans ne doit pas s\’en rendre compte. La vitesse des retournements entraîne d\’inévitables dégâts collatéraux.

  17. Rosine dit :

    L\’Île Iade et l\’eau d\’Yssée d\’Homère, où comment des pirates s\’emparent d\’une ile qui renferme un trésor inestimable, une source magique, dont les eaux sont une fontaine de jouvence.Bisesssssss et bonne fn de journée

  18. Charlie dit :

    Eh bien, il s\’en est passé des choses, pendant que je regardais le DVD de "Requiem for a dream". Pas vraiment l\’ambiance à la rigolade et j\’en sors accablé. Mais je suis fou dingue de Jennifer Connely (Si vous ne l\’avez jamais vue dans "Hot Spot", vous avez manqué quelque chose !)Bref, vos coms super drôles m\’ont remonté le moral. Un régal. Et quelle imagination. Plié en deux de rire. Je publierai plus tard vos trouvailles en additif à la fin du billet. J\’attends la suite avec impatience. Moi même, je vais essayer d\’en trouver d\’autres, mais là, vous avez mis la barre très haut !Merci Flo pour ta visite. Heureux de te retrouver chez moi à l\’ occasion de ce jeu. Et merci pour en avoir eu l\’initiative.

  19. Flo dit :

    Je n\’ai fait que répondre à ta "discrète" invitation, Charlie ! Ne vois donc là de ma part aucune marque de sympathie. Quoique… ;-)Flo

  20. Charlie dit :

    Flo, Je ne vois là aucune "invitation", même "discrète". Je suis simplement scrupuleux -autant que faire se peut- quant à l\’origine de tout ce que je publie sur mon blog. Je me devais donc d\’indiquer l\’origine de ce jeu. En outre, je ne sais trop comment interpréter la seconde phrase de ton com.Au premier degré ?Serais-je parano ?(oui !)

  21. Flo dit :

    Allons Charlie ! Tu n\’aurais donc pas vu mon "quoique…", emprunté à Devos, que je regrette beaucoup, et mon clin d\’oeil ? Peux-tu vraiment croire que je serais revenue sur ton blog pour te narguer ? Je ne suis pas comme ça, Charlie ! Quoique…Bonne soirée !Flo

  22. chananna dit :

    Quoique ….

  23. ashdee dit :

    "Les Minsal" J-P Sartre.1942. Dans la petite bourgade de Maigé, les Minsal, famille bourgeoise, se livrent au marché noir et à la collaboration …"Lavés" de tout soupçon à la libération, le père Savont, curé de la paroisse, va néanmoins faire le nettoyage.

  24. MOLOKO dit :

    -"Rots de Néo et branlette" de W. ShakespeareNéo, branleur, roteur impénitent ne rêvait guère de sauver le monde. Il fini par se suicider d\’ennui.-"Léo, noir et le corps beau" de La FontaineDans sa brousse kenyane, Léo le bellâtre, inconscient de sa beauté, exhibait son plumage exitant ainsi quelques rhinocéros en mal d\’amour. Léo honteux et confus, jura mais un peu tard qu\’on de le prendrait plus…. (sais pas pourquoi mais j\’ai mal d\’avoir inventé cette histoire):-DBelle journée!

  25. Charlie dit :

    Flo : "Pas rano" ? Si, en effet , à partir d\’une certaine heure, semble-t-il. (il était fort tard). Fut-ce l\’influence délétère de "Requiem for a dream " visionné juste avant ?J\’avais bien lu le "quoique"… passons donc sur ce couac !Bises

  26. Flo dit :

    J\’ai regardé "Requiem for a dream" il y a un peu plus d\’un an. Mon fils me l\’avait recommandé en me prévenant toutefois de ne pas le visionner dans une période de cafard. C\’était pour lui un grand film et il est toujours prévenant à mon égard. Ben j\’ai été très déçue. Je ne me rappelle plus très bien quelles étaient les raisons de cette déception tellement ce film ne m\’a pas marquée. Il me semble tout de même me souvenir que j\’avais trouvé que ce n\’était qu\’un nième film quelconque sur le sujet de la dépendance, bref du vent… A bientôt si ma connexion perdure… Ca marche depuis hier soir sans problème et ça tient du miracle. En même temps, je ne suis pas restée toute la nuit devant ma box pour surveiller cette connexion et j\’ai été absente toute la matinée.Flo

  27. Charlie dit :

    > Flo : "Requiem for a dream"* n\’est certes pas dénué de défauts. Certains effets de style sont (déjà) datés, et le parallélisme systématique entre diverses formes d\’addictions est à la longue assez pataud. Mais il m\’a fait très forte impression. La dénonciation en images-choc des effets de la drogue est particulièrement réussie. Et il y a quelques séquences d\’une beauté formelle digne des meilleurs cinéastes.Et puis, comme je l\’ai déjà dit en com, je suis un fan absolu de l\’actrice Jennifer Connely. L\’as-tu vue dans ses meilleurs rôles : "House of sand and fog" ? "Hot Spot" (un chef d\’oeuvre méconnu de Dennis Hopper) "Labyrinth" ? "Un homme d\’exception" ?Après tout, je ne suis pas un homme d\’exception, la beauté et la "présence" exceptionnelles de cette actrice me rendent parfois indulgent quant à la qualité des films où elle s\’est peut-être parfois fourvoyée.* Tiens , pour en revenir au jeu en cours, ça me suggère un titre de film imaginaire "Ray qui aime fort Adeline"Un "biopic" sur Ray Charles, bien sûr, puisqu\’on prétend que l\’amour rend aveuglehttp://fr.wikipedia.org/wiki/Jennifer_Connelly

  28. Charlie dit :

    "Porky sème le gland" d\’Ernest Hemingway.(Pour enfants, à partir de 5 ans) Dans ce conte amusant et citoyen, le héros Porky, charmant cochon de l\’Iowa, las de consommer des cochonneries à base d\’OGM, décide de faire pousser une chênaie afin que ses enfants puissent se nourrir sainement. Mais les grands méchants patrons de l\’industrie agroalimentaire s\’opposent à ce projet. Porky n\’a pas dit son dernier mot.

  29. Sylvie... dit :

    Lady Pey et Tine Greuh, Agatha Christie. Sur une île du nord-ouest, la célèbre journaliste Tine Greuh de Millénaire, mise à pieds pour des articles difamatoires, accepte l\’invitation de Lady Pey. L\’invitation à s\’occuper de sa bibliothèque n\’est qu\’un prétexte à découvrir l\’univers insulaire. Mystérieux et moite tandis que la tempête faire rage et que les communications sont interrompues.

  30. Flo dit :

    Cependant, je pense qu\’on ne fait pas assez (dans la vie, pas au ciné) de corrélations entre les diverses addictions. Par exemple, je crois fermement que la boulimie ou l\’anorexie, et bien d\’autres, sont des comportements qui ne se limitent pas au seul usage excessif d\’aliments, de drogues etc… C\’est beaucoup plus large que cela. On retrouve ce comportement dans nos moindres gestes et j\’estime que si l\’on considérait ces comportements avec un peu plus de recul, d\’une façon plus globale, on parviendrait à mieux traiter tous ces dysfonctionnements. Cela se fera peut-être un jour, lorsque le personnel soignant, plutôt que de réclamer chacun sa part de gâteau (empoisonné !), se fixera l\’objectif de guérir en s\’unissant et non de défendre sa spécialité. Hélas, on est bien loin de cela actuellement !

  31. Dom dit :

    "Lavés nus au fou-rire" de Léopold von Sacher-Masoch (Pour les jeunes maman : comment amuser vos enfants tout en leur apprenant à faire leur toilette. En 10 leçons.)

  32. Dom dit :

    "L\’Arabe heureuse" de Honoré de Balzac L\’histoire se passe dans un village non loin de Saana. Une jeune fellah du djebel s\’éprend d\’un jeune missionnaire du XVIème arrondissement otage d\’un groupuscule de vilains-méchants pas catholiques. Alors qu\’elle lui apporte un os à la sauce harissa pour son dîner, elle aperçoit alors une larme qui coule sur la joue du bellâtre. Elle craque, et le libère. Après moultes péripéties les deux amants arrivent à Paris……..Pour les 8-10 ans dans la collection "rose".

  33. Dom dit :

    "L\’amourette" TchekovBiographie d\’un ris de veau.

  34. Dom dit :

    à propos, il fallait peut-être raconter la vraie histoire "en faux" ? Alors j\’ai tout faux ! Zut, c\’était marrant !

  35. MOLOKO dit :

    Le mythe du clitoris d\’Albert CamusMario Siffredi, malheureux époux de Florence Montretout présidente d\’une association canine féministe dont le slogan est « nous montrons les crocs », se demandait après 48 ans de mariage si le plaisir clitoridien n\’était pas finalement un mythe. Fatigué de se poser la question, il demanda le divorce, depuis il excelle en tant que réalisateur de films pour chiens adultes.

  36. Sylvie... dit :

    petite rectification du titre: Lady Pey et Tiney Greuh (ou Greugh)

  37. Dom dit :

    "L\’affamée culottée fait recours" Alexandre Dumas.Dans la série : "Les Femmes qui marquèrent leur siècle"Comment une femme infâme et affamée, prise en flagrant délit de vol à l\’étalage de deux oignons rouges, et qui portait des culottes d\’homme, ose faire recours de son double jugement.

  38. Dom dit :

    "Spleen de l\’heure et gougères à la cour des ânes" Honoré de Balzac. Les sœurs Ennui et Boulimie De Pin, cuisinières de leur état, arrivent à la cour du roi avec une nouvelle spécialité culinaire dont le nom est "Gougère", sorte de petite tarte au fromage qui changea la destinée de la France !….

  39. Dom dit :

    On fait ça jusqu\’à quelle heure Charlie ? :o))

  40. Dom dit :

    "Le nerveux du plumeau" D.DiderotJournal d\’un homme de ménage stressé dans un bordel de Caracas.

  41. Dom dit :

    "Des fourmis creusèrent avec des sabres" M. DurasLes rêves fous de Pierre Loti , après avoir fumé la chicha à la feuille de tilleul.

  42. Dom dit :

    J\’fais une pause.

  43. Charlie dit :

    @ Dom Dom, en réponse à tes questions :1- non, pas d\’erreur, tu as (fort bien, comme les autres joueurs ) respecté la consigne.2- le jeu peut se prolonger jusqu\’à samedi minuit !Il serait dommage d\’interrompre prématurément une production si drôle et talentueuse.

  44. Dom dit :

    "Federer , ou le pari du fric" Stendhal.Dans la collection -Sports et dérives- Les dessous de l\’affaire Roger Federer : Mirka l\’a t\’elle épousé pour son argent ? ou pour rien ? Nos révélations….

  45. Dom dit :

    "La gourde sucrée" Henri James.Notre héroïne qui n\’est pas piquée…des vers, est de naissance noble, mais a été abandonnée très vite par sa famille notoirement connue pour sa bonté (beaucoup de kermesses organisées afin de réunir ses propres fonds), mais qui voyant leur fille atteinte de la maladie de Carré peu après sa naissance, trouvèrent que ça "faisait désordre" dans le comté, et la vendirent pendant les soldes, à un cracheur de feu asmathique, mais ils n\’en n\’avaient rien à f……… ! On les comprend !C\’est de l\’histoire pathétique et pleine de tics de cette pauvre dénaturée bourrée d\’acné, que je vais vous narrer à présent….

  46. Dom dit :

    "L\’amoureuse" A. CamusHildegarde regarde toute énamourée Bebert-œil-de-verre, qui lui n\’a d\’œil que pour Charlotte Boulotte la crémière qui est folle–dingue de Sigismond-le-mauvais-coup, qui lui est raide amoureux de Hildegarde qui n\’en veut pas. Vous voyez le topo ! Va falloir vite débrousailler avant que tout le monde ne se suicide, et que l\’histoire ne puisse avoir de suite favorable…

  47. Sylvie... dit :

    "La guerre de toits navra Pardieu", J. Giraudoux (Policier). Deux gangs se disputent le contrôle du quartier de l\’Ariane (Nice). Le commissaire Pardieu joue les infiltrés et use de sa ruse légendaire pour déchiffrer les motivations fratricides, où les toits sont un des enjeux.

  48. Dom dit :

    "La flemme de l\’ange" M. Duras.Connaissez-vous l\’ange Doumé ? Non ? C\’est un ange corse…pas très doué dans son métier d\’ange. Il ne gardait personne, même pas lui, et il se perdait souvent ! Saint Pierre lui rogna un peu le plumage pour ne plus le voir au ciel ; comme il avait la flemme de battre des ailes pour se déplacer, il se cassait tout le temps la figure et ça finissait par coûter cher aux assurances célestes. On le laissa donc moisir gentiment dans une cabane au bord de la rivière, en montagne, près de son "village" Et que fit l\’ange Doumé ?……

  49. Dom dit :

    Je m\’arrête un peu sinon il n\’y aura plus d\’encre pour les autres !C\’est très drôle ce jeu ! :o))

  50. Le gnome dit :

    "Les nains sales" de J-P Sarthe: dans la vieille ville du Mans des années 30, la vie pouilleuse d\’une famile de nains dans les faubourgs miséreux, et leur ascension sociale difficile sans talonnettes. La rencontre avec Léo le noir bouleversera leur vie.

  51. Charlie dit :

    Les rayons de la bibliothèque se remplissent à vue d\’oeil.Un feu d\’artifice !

  52. Charlie dit :

    "Le pot de chat craint" de BalzacQui a empoisonné le chat de la mère Michel ? Le père Lustucru est soupçonné : on l\’aurait vu verser quelque chose dans le bol de lait. Mais les voisins témoignent : "Impossible, c\’ est une bonne pâte" . Alors qui ? Un certain "Major", qui hante volontiers le quartier , et à qui la Mère Michel devait de l\’argent, est finalement interrogé par la police. Saura-t-il fournir un alibi ?

  53. Charlie dit :

    "Dons qui chutent" de CervantesSancho, responsable d\’une association caritative, constatant que les rentrées d\’argent se font de plus en plus rares, décide d\’organiser une tombola originale. Le numéro gagnant serait désigné par les ailes d\’un moulin à vent. Sancho pensa attirer ainsi les medias nationaux, mais seul un petit pigiste de la presse locale fut délégué pour rendre compte de l\’événement. Furieux, Sancho perd son sang froid, insulte le journaliste, et menace de faire un gros coup pour parvenir à ses fins. Le début d\’un picaresque récit, riche en rebondissements.

  54. Rosine dit :

    Les poires.. d\’André MalrauxUn arboriculteur de Provence est obligé de vendre sa propriété pour payer ses impôts et il raconte à qui veut l\’entendre qu\’un prince arabe veut élever des purs sangs sur son domaine. Mais un projet d\’autoroute remet en cause la vente en coupant l\’exploitation en deux, jusqu\’au jour où, les pelleteuses mettent à jour les vestiges d\’Alésia. C\’est alors que les ouvriers commencent à tomber malades…..

  55. Charlie dit :

    L\’autoroute couperait la poire en deux !

  56. ashdee dit :

    "Vi perd aux points" H. Bazin.Edwige Hillente approchait la cinquantaine. Son entourage familier l\’appelait Vi à sa demande, d\’aussi longtemps qu\’elle se souvienne elle n\’avait aimé son prénom. Elle sortit de l\’appartement qu\’elle partageait avec son compagnon de vingt ans déjà, Norbert Hisson qu\’elle avait rencontré dans un séminaire; prit un taxi pour aller au Musée Branly. Les Arts Primitifs n\’étaient pas ce qu\’elle préférât, mais il lui fallait se changer les idées. Depuis quelque temps, Norbert rentrait de plus en plus tard, prétextant que les Iles Caïman, son nouveau client, l\’obligeait à rester à l\’agence décalage horaire oblige. Les yeux fixés sur la toile qui trônait dans l\’entrée, elle essayait d\’oublier, de concentrer sa pensée sur ce tableau andin. D\’un coup l\’oeuvre lui parut superflue. Il fallait qu\’elle sache; quitta le musée précipitamment pour la rue Serpente, le parapluie qu\’au bras gauche elle avait suspendu lui battant le mollet à chacun de ses pas rapides; stoppa net sur le trottoir d\’en face Hisson Import-Export. A travers la porte vitrée elle aperçut deux silhouettes, celle de Norbert, l\’autre qu\’elle reconnut immédiatement comme étant Anna Condat sa secrétaire …

  57. Dom dit :

    "Un PD gris" Patick ModianoL\’ascension au sommet de la pyramide de Giséh d\’un Petit Directeur de succursales de la banque "Arabo-Suez" de Saint-Blaise-les Aristo, en Corrèze. Ce petit bonhomme au physique ingrat, aux cheveux gris et gras, toujours vêtu de gris et qui faisait grise mine à son chat gris qui avait du chagrin, décida un beau jour de voyager loin de son Limousin natal et fatal, et aussi brutal les jours de pluie. Notre héros se prénommeAmbroise, Ambroise de Lamberterie-Seignon, et c\’est son histoire rocambolesque, poignante, enivrante, et saignante que vous allez découvrir !

  58. Dom dit :

    "Une terre de vendanges" Nicolas Gogol.La saga d\’une famille de paysans qui plantait des pommes de terre à Margaux dans le bordelais, et qui transformait la récolte en un alcool tout à fait dégeu, jusqu\’à ce que le fils de la famille prenne pour épouse la gentille Emérencienne du village d\’à côté, fille du fruitier…. Les deux jeunes gens avaient des idées…Enfin, non ; ils ont eu UNE idée…..et pas des moindre !…Pour les œnologues avertis. (Origines du "Brane-Cantenac")

  59. Dom dit :

    "Le couple de Grasse" Marguerite Yourcenar.Chaque année, l\’été, un couple se retrouve sur le banc de la Place de la mairie à Grasse-village. Ils ne se parlent pas, ne se regardent pas, passent leur après-midi assis-là, et quand à la grosse horloge sonnent six heures, le couple se sépare en se giflant l\’un l\’autre. Au bout de quelques années de ce manège pour le moins étrange, les habitants commencent à se poser des questions…Cet été alors que la date des retrouvailles approche, chacun sur la place du village installe sa chaise sur le pas de sa porte pour observer de plus près ce couple éphémère et curieux, et pour avoir l\’occasion d\’en savoir un peu plus si dès fois que……Un roman onirique, magnifiquement raconté par l\’auteure.

  60. Dom dit :

    "L\’affreux Quint" J-M G Le Clézio.Les aventures de Charles Quint et son chien Pif, chez Guillaume Tell et sa compagne Diane.Roman historique.

  61. Dom dit :

    "La rebellion du jeune sarde" Léon TolstoïOu comment la Sardaigne retrouve son indépendance grâce à Marcello, un jeune berger des Pyrénées qui passa sa vie de pinsutu dans les montagnes du continent où son père Sauveur, l\’avait emmené suite au décès de sa Belle Maria-Espéranza….Sauveur s\’était sauvé comme un sauvage, car il n\’était pas étranger au meurtre de son épouse volage. (et en Sardaigne c\’est comme en Corse : ça ne rigole pas !). Mais leur fils (hé, hé !) avait le mal du pays…..comme un cheval qui sent l\’écurie ! Et il rentra seul sur son île chérie. Mais là, stupeur ! Le pays était envahi ! Il y en avait des blancs, des roses, des rouges, des violets, des gros, des petits, des vilains, tous de la même armée : celle des touristes ! Alors là, Marcello s\’énerva lui qui pensait retrouver un pays tranquille, calme à la brise légère le long des côtes et du port où petit il se promenait et gambadait auprès de sa blonde maman (Maria-Espéranza était d\’origine suédoise).Voilà comment il s\’y prit pour bouter les étrangers hors de son île retrouvée !…

  62. jeanne dit :

    Ton jeu est vraiment plaisant. D\’ici samedi je trouverais un moment et j\’essaierais plus de titres" Bal du saigneur" : Albert CohenA la faveur d\’une saison chaude, le crépuscule exhale les parfums des belles, l\’ Ariane, une dame de coeur piquée au rouge dans la nuit noire, coulera des heures d\’ivresse auprès de son amant Shagal.

  63. Charlie dit :

    "Alouette, rien de nouveau" d\’Erich-Maria Remarque.( Pour enfants, à partir de 6 ans)Le jeune Eric s\’amuse à plumer tout ce qu\’il voit. Son rêve, quand il sera grand : devenir trader à Londres ou à Wall Street Pour l\’instant, il ne plume que les oiseaux. Après avoir exercé son talent sur les paons du Jardin d\’Acclimatation, il s\’est mis en tête de plumer des alouettes. Mais où les trouver ? Au moment où débute cette histoire, sa quête est restée vaine. Saura-t-il les trouver et les plumer, de la tête à la queue, pour en faire du pâté ?

  64. laurent dit :

    "Deux cotelettes de chez Hassouan" "Lui arrachèrent deux dents perdues" De Marc El-proust;Roman autobiographique d\’un jeune homme marqué buccalement par une expérience malheureuse lors d\’une celébration d\’AID EL KEBIR!

  65. Dom dit :

    Charlie j\’en ai encore tout plein, mais il me semble que l\’heure de la récré a sonné, non ? :o))

  66. Charlie dit :

    Dom, pour cause de séance cinoche cet après-midi ("Le Vilain"), pas le le temps de publier aujourd\’hui le billet prévu avec un récapitulatif des talentueuses trouvailles des blogamis (ou une sélection des meilleures pour les plus productifs dont tu fais partie !). Tu peux donc encore en poster quelques unes.A suivre…

  67. Dom dit :

    "Par-là c\’est bien mal" Nietzsche Itinéraire d\’un enfant indécis.

  68. Dom dit :

    "Le lasso noir" Zola.Dans une hacienda du Mexique, Label Zara s\’éprend du fils du fermier-d\’en-face ; Galério Lafayette, d\’origine française. Mais le père d\’icelui voudrait que son rejeton fort dépensier s\’unisse avec Ruth la fille de Rico Child, importateur richissime de tapis d\’Orient . Le problème est que Ruth Child est depuis sa plus tendre enfance, constellée de furoncles purulents 24h/24 ! Un vrai Vésuve ! Galério qui fuyait le boulot en courant , avait aussi la particularité d\’être pédé comme un phoque du Cap , ce qui à cette époque et dans cette contrée était tout à fait d\’avant-garde ! Zara essayait par tous les moyens (surtout les plus coquins) de se faire remarquer du bellâtre ganté de cuir qui portait à la ceinture lorsqu\’il sortait, un curieux lasso noir… Ruth Child elle, explosait.de joie …et de partout à chaque fois qu\’elle apercevait le beau Galério et son lasso lacé au ceinturon… Quel était exactement le rôle du lasso de cuir noir, dans cette affaire de gros sous ?Une affaire politico-érotico-financière qui vous tiendra en haleine longtemps après l\’avoir lue !

  69. Dom dit :

    Oups, j\’écris vite et sans relire, et c\’est la honte quand par malheur je me relis ds un français très approximatif ! J\’ai cru que c\’était qq\’un d\’autre qui avait écrit le texte que je viens d\’effacer ! Mais n\’ayant pas de brouillon, je ne récris pas; la flemme !Bisou.Bien ton film ? Ce soir devais aller à la cinémathèque, mais temps trop pourri, j\’ hiberne !

  70. Dom dit :

    "La pelerine va aux ours" Lanza del Vasto, Boucle d\’or en grandissant devient couturière, et organise un défilé de mode à Berne en Suisse, la ville des ours de la bonne société. L\’histoire véridicte de cette petite self-made-woman de la fin du XXème siécle, plus connue sous le nom de POPO de Miel.

  71. Dom dit :

    "La métaphore morte" Kafka.Qui a tué la métaphore ?Un thriller infernal qui vous mènera jusqu\’à Rhétoric-city d\’où vous ne sortirez que les pieds devant !

  72. Dom dit :

    "Le sale air de Lappe père" G. ArnaudDans la famille Lappe on ne demandait jamais le père. La mère, oui, la sœur ou la tante à la rigueur. Parfois le fils que l\’on appelait aussi la tante. Le grand-père on le demandait rarement lui, c\’était comme l\’oncle : pas des recherchés…Le seul que personne ne désirait jamais voir ; c\’était le père Lappe ! Une tronche ! Faut dire aussi qu\’il était "Gueule cassée" de 14-18, il lui restait juste 2 oreilles et une narine sur un cou cent fois raccommodé. On lui avait refait une bouche sur l\’épaule droite, et c\’est vrai que ce pauvre homme avait un sale air. Il servit plusieurs fois de modèle à Picasso, mais pas dans la "période bleue" !Mais il survécut jusqu\’à 101 ans-comme Alexandra david-Nell- mais lui dans une champignonnière totalement oublié des siens, mais retrouvé fossilisé par un jeune géologue qui nous conte ici l\’ incroyable histoire de l\’homo erectus champignonus au faciès cassus.

  73. Charlie dit :

    "Dom", quelle imagination et quelle profusion de titres et de textes amusants!J\’adore "la métaphore morte", un titre qu\’aurait apprécié Laurent Bart … pardon…Roland Barthes.

  74. Dom dit :

    Certes, c\’est le titre le plus "sérieux"…mais je me suis amusée comme une gamine !

  75. chananna dit :

    Oui, prolifique cette Dom Dom ….

  76. Charlie dit :

    Bravo à tous … Quel talent ! Un véritable feu d\’artifice d\’humour et d\’imagination.Une large sélection (parmi la soixantaine de titres proposés en coms) sera publiée dans un prochain billet. J\’ en informerai par message privé chacun des douze participants- que je remercie chaleureusement !————[Réponse à la question de Dom : je n\’ai pas du tout apprécié "Le Vilain", mal filmé, ( à maintes reprises, le cadreur pas même fichu de faire la mise au point correctement sur le visage de Catherine Frot ) pas drôle, ou si peu, scénario lourdingue, et 80 mn de Dupontel caricatural et grimaçant]

  77. Sylvie... dit :

    L\’ile Iade, Omer (aventure). Le fougeux Ash se fâche avec Aga Mainon, le grand chef à la large poitrine venu de par delà les mers et qui veut conquérir la ville de Troâ, mais encore sans succès. Ce dernier lui a pris son sabre magique parce que le devin Chriss Eis avait déjà réclamé le sien. Ash part avec Hull Hiss, son astucieux ami. Ils décident de prendre la ville de Troâ. Pour cela, il leur faut trouver de nouvelles armes et le moyen d\’entrer dans la ville. Sur l\’île Iade se trouve une magicienne prête à les aider…

  78. Charlie dit :

    Sylvie, c\’est une vieille histoire..En somme, Omer d\’alors !Et Aga le hideux s\’est épris de Troâ..Aga ? mais non.Qu\’en pense Ash, dis ?

  79. Sylvie... dit :

    Ashdee nous le dira…?Oui, je sais l\’histoire n\’est pas des plus récentes… mais je me suis reprise à la lire (en vrai… je pense que c\’est un effet de l\’âge) et je la trouve jouissive (oui! oui!) avec ses longues palabres (qui l\’eut crû que le fougueux Ash parlât autant … et il n\’arrête pas d\’envoyer des vannes à Aga Mainon).

  80. Sylvie... dit :

    j\’aime bien la "métaphore morte"… c\’est mon côté humour nwâr….

  81. Sylvie... dit :

    et je ne suis pas la seule…….

  82. Charlie dit :

    "Metaphore morte" est aussi l\’un de mes préférés.Un Kafka nerveux.Mais notre nature n\’a pas pour autant horreur de l\’Ovide

  83. Flo dit :

    Allez, j\’ose aussi : Lamette, amorphe, ose… du même auteurComment Jean-Claude Lamette, réputé pour son apathie et ses éternelles crises de cafard, devint Président de la République grâce à son audace. Un parcours initiatique autant qu\’atypique…Flo

  84. Flo dit :

    Puis tiens, tant qu\’on y est, y a aussi les vacances à Taïwan de notre cher Jean-Claude Lamette dont les péripéties sont contées dans "Lamette à Formose", toujours du même auteur.Hummm… Ca sent la fin de soirée…Flo

  85. Flo dit :

    Plus personne ici depuis… 1 jour. Serais-je pestiférée, grippAée ?Flo

  86. Charlie dit :

    Flo, ni crainte de peste, de choléra, de grippe A ou Z… ni mulots en soudaine hibernation. Mais j\’avais annoncé en com que ce jeu s\’achèverait samedi dernier. Il s\’est légèrement prolongé, mais ce soir, c\’est vraiment "game over" !Je publierai demain, dans un nouveau billet, un (copieux) récapitulatif de ce feu d\’artifice de trouvailles amusantes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s