Explorez la librairie imaginaire !

 
 
Vendredi 4 décembre 2009 
 
  Jeu  n° 18  
 
Game over !
 
 
 
 
   Explorez maintenant la librairie imaginaire… 
 
Merci à tous, et bravo pour votre talentueuse, imaginative, prolifique et  humoristique  (ouf !) production d’oeuvres imaginaires.  
Voici donc, en récapitulatif, (classées par ordre alphabétique des aminautes),  la plupart des  trouvailles publiées en com dans le billet précédent. (Pardon, Dom, mais j’ai dû effectuer une sélection parmi ta foisonnante  production).
Je me suis autorisé l’allégement de  quelques "quatrièmes de couverture" lorsque la narration prenait le pas sur le résumé.
 

 

Image de Collins "détournée"

… ou comment une dinde  a semé la zizanie au sein d’un élevage du Poitou-Solférino.

D’une drôlerie irrésistible ! 

 


 
   ASHDEE GORILLE SAUVAGE
 
"Les Minsal" de J-P Sartre.
1942. Dans la petite bourgade de Maigé, les Minsal, famille bourgeoise, se livrent au marché noir et à la collaboration ..Ils seront "lavés" de tout soupçon à la Libération, mais le père Savont, curé de la paroisse, va néanmoins faire le nettoyage.

 


 
   CHANANNA
 
"La Veste", d’Albert Camus –
 Un roi sans divertissement propose un nouveau jeu qui consiste à retourner sa veste le plus vite possible … Le parterre des courtisans ne doit pas s’en rendre compte. La vitesse des retournements entraîne d’inévitables dégâts collatéraux.
 


 
   CHARLIE B.

(en complément des titres déjà publiés dans le précédent billet )

 

"A quand ta Tresse chaude ? "  d’Eugène Ionesco
Un fétichiste de la coiffure déplore le départ de son amie, laquelle l’a quitté pour échapper à sa folie grandissante. Il parcourt la ville à sa recherche, de bars en salons de coiffure. A l’issue d’une quête échevelée, parviendra-t-il à la retrouver ?
 
" Porky sème le gland " d’Ernest Hemingway.
(Pour enfants, à partir de 5 ans) Dans ce conte amusant et "citoyen", le héros Porky, charmant cochon de l’Iowa, las de consommer des cochonneries à base d’OGM, décide de faire pousser une chênaie afin que ses enfants puissent se nourrir sainement. Les grands méchants patrons de l’industrie agro-alimentaire s’opposent à ce projet. Mais Porky n’a pas dit son dernier mot.
 
" Le Pot de Chat craint " de Balzac
Qui a empoisonné le chat de la mère Michel ? Le père Lustucru est soupçonné : on l’aurait vu verser quelque chose dans le bol de lait. Mais les voisins témoignent : "Impossible, c’ est une bonne pâte" .
Alors qui ? Un certain "Major", qui hante volontiers le quartier , et à qui la Mère Michel devait de l’argent, est finalement interrogé par la police. Saura-t-il fournir un alibi ?
 
" Dons qui chutent " de Cervantes
Sancho, responsable d’une association caritative, constatant que les rentrées d’argent se font de plus en plus rares, décide d’organiser une tombola originale. Le numéro gagnant serait désigné par les ailes d’un moulin à vent.
Sancho pensa attirer ainsi les medias nationaux, mais seul un petit pigiste de la presse locale fut délégué pour rendre compte de l’événement. Furieux, Sancho perd son sang froid, insulte le journaliste, et menace de faire un gros coup pour parvenir à ses fins. Le début d’un picaresque récit, riche en rebondissements. 
 
"Alouette, rien de nouveau "  d’Erich-Maria Remarque.
( Pour enfants, à partir de 6 ans)
Le jeune Eric s’amuse à plumer tout ce qu’il voit. Son rêve, quand il sera grand : devenir trader à Londres ou à Wall Street Pour l’instant, il ne plume que les oiseaux. Après avoir exercé son talent sur les paons du Jardin d’Acclimatation, il s’est mis en tête de plumer des alouettes. Mais où les trouver ?
Au moment où débute cette histoire, sa quête est restée vaine. Saura-t-il les trouver et les plumer, de la tête à la queue, pour en faire du pâté ?
 


 
   DOM DOM    (qui s’est éclatée… Un superbe feu d’artifice !)
 
" Le Nerveux du Plumeau " de Diderot
Journal d’un homme de ménage stressé dans un bordel de Caracas.
 
" Par-là c’est bien mal " de Nietzsche
Itinéraire d’un enfant indécis.
" Le sale air de Lappe père " G. Arnaud
Dans la famille Lappe on ne demandait jamais le père. La mère, oui, la sœur ou la tante à la rigueur. Parfois le fils que l’on appelait aussi la tante. Le grand-père on le demandait rarement lui, c’était comme l’oncle : pas des recherchés…Le seul que personne ne désirait jamais voir ; c’était le père Lappe ! Une tronche ! Faut dire aussi qu’il était "Gueule cassée" de 1918…
 
" La Métaphore morte " de Kafka.
Qui a tué la métaphore ?
Un thriller infernal qui vous mènera jusqu’à Rhétoric-city d’où vous ne sortirez que les pieds devant !
 
" Le Lasso noir "  d’Emile Zola.
Dans une hacienda du Mexique, Label Zara s’éprend du fils du fermier-d’en-face ; Galério Lafayette, d’origine française. Mais le père d’icelui voudrait que son rejeton fort dépensier s’unisse avec Ruth la fille de Rico Child, importateur richissime de tapis d’Orient […]  Quel est  exactement le rôle du lasso de cuir noir, dans cette affaire de gros sous ? Une affaire politico-érotico-financière qui vous tiendra en haleine longtemps après l’avoir lue !
 
" L’affreux Quint "  de J-M G Le Clézio.
Les aventures de Charles Quint et son chien Pif, chez Guillaume Tell et sa compagne Diane.
 
" Le Couple de Grasse "  de Marguerite Yourcenar.
Chaque année, l’été, un couple se retrouve sur le banc de la Place de la mairie à Grasse-village. Ils ne se parlent pas, ne se regardent pas, passent leur après-midi assis-là, et quand à la grosse horloge sonnent six heures, le couple se sépare en se giflant l’un l’autre. Au bout de quelques années de ce manège pour le moins étrange, les habitants commencent à se poser des questions…
Un roman onirique, magnifiquement raconté par l’auteure.
 
" L’Amourette "  de Tchekov
Biographie d’un ris de veau.
 
" Un PD gris " Patick Modiano
L’ascension au sommet de la pyramide de Giséh d’un Petit Directeur de succursales de la banque "Arabo-Suez" de Saint-Blaise-les Aristo, en Corrèze. Ce petit bonhomme au physique ingrat, aux cheveux gris et gras […] décide un beau jour de voyager loin de son Limousin natal et fatal, et aussi brutal les jours de pluie. Notre héros se prénomme Ambroise, Ambroise de Lamberterie-Seignon, et c’est son histoire rocambolesque, poignante, enivrante, et saignante que vous allez découvrir
 
" Lavés nus au fou-rire " de Léopold von Sacher-Masoch
(Pour les jeunes maman : comment amuser vos enfants tout en leur apprenant à faire leur toilette. En 10 leçons.)
 
" L’Arabe heureuse " d’ Honoré de Balzac
L’histoire se passe dans un village non loin de Saana. Une jeune fellah du djebel s’éprend d’un jeune missionnaire du XVIème arrondissement otage d’un groupuscule de vilains-méchants pas catholiques. Alors qu’elle lui apporte un os à la sauce harissa pour son dîner, elle aperçoit alors une larme qui coule sur la joue du bellâtre. Elle craque, et le libère. Après moultes péripéties les deux amants arrivent à Paris……..
Pour les 8-10 ans dans la collection "rose".
 
" Spleen de l’Heure et Gougères à la Cour des ânes " Honoré de Balzac.
Les sœurs Ennui et Boulimie De Pin, cuisinières de leur état, arrivent à la cour du roi avec une nouvelle spécialité culinaire dont le nom est "Gougère", sorte de petite tarte au fromage qui changea la destinée de la France !….
 

 
   FLO CERISE     
 
" Lamette, amorphe, ose" de Kafka
Comment Jean-Claude Lamette, réputé pour son apathie et ses éternelles crises de cafard, devint Président de la République grâce à son audace. Un parcours initiatique autant qu’atypique…
Suivi de " Lamette à Formose ",  récit de voyage présidentiel. 
 
Et précédemment sur son blog, où Flo avait proposé ce jeu (c.f.billet précédent) :
 
" Le Gay part " de Giuseppe Tomasi
Quand un couple d’homos se sépare…
 
" L’Arrêt public " de Platon
Petites discussions autour d’un abri-bus
 
" L’Avis en Sourdine " de David Lodge
Les mésaventures d’un grand timide
 
" Je les mets ! "  d’Anna Gavalda
Elle chaussait du 45, il lui offrit du 36. Par amour pour lui, elle les mit…
 
" En Sang bleu, cette Toux "  d’Anna Gavalda
Histoire d’un tuberculeux dans une famille noble
 
" Sire Anneau de Berge raque " d’Edmond Rostand
Dans certaines monarchies, même les rois paient des impôts

 


 
   GRENOUILLOT BARBOTEUX
 
" Le Bonze selon Marthe " de Job Irving :
Dans le fin fond de l’Inde, des bidonvilles délabrés célèbrent les touchantes amours de Marthe et de Radjah. Mais Marthe, jeune vierge janséniste matinée de panthéisme et Radjah, boudhiste à tendance précolombienne parviendront-ils à préserver les feux d’une passion qui défie frontières et convenances sociales ?
 
"A la Recherche du Vent perdu " de Marmel Prout :
 Une odeur inhabituelle provoque la panique chez les Verdurin. Qui a osé introduire sa pestilence sans pneumatique ? S’ébrouant parmi les mondaines flatulences tel un sanglier audacieux, Swann l’esthète n’aura de cesse de retrouver le coupable de cet honteux forfait.



   JEANN
E SANTELLI
 
" Bal du Saigneur " : Albert Cohen
A la faveur d’une saison chaude, le crépuscule exhale les parfums des belles, l’ Ariane, une dame de coeur piquée au rouge dans la nuit noire, coulera des heures d’ivresse auprès de son amant Shagal.

 


 
   LAURENT
 
" Deux Cotelettes de chez Hassouan "…"  Lui arrachèrent deux dents perdues "  De Marc-el-Proust
Roman autobiographique d’un jeune homme marqué buccalement par une expérience malheureuse lors d’une celébration d’Aïd-el-Kebir

 


 
   LE GNOME NOIR
 
" Les Nains Sales " de J-P Sarthe:
Dans la vieille ville du Mans des années 30, la vie pouilleuse d’une famile de nains dans les faubourgs miséreux, et leur ascension sociale difficile sans talonnettes. La rencontre avec Léo le noir bouleversera leur vie.
 
" P’tite Annick ", de James Cameron:
 Biographie d’Annick Dupin, petite vendéenne qui passait ses vacances à la mer et jouait avec des glaçons.
 Effroyable !
 
" Le Linteau de ma Mère ", de Marcel Pagnol:
Unmanuel de bricolage à destination exclusive des femmes. On y explore la pose des fenêtres, celle des portes, des vasistas, tout en maîtrisant ses fourneaux et sa machine à laver.
 
" Madame beaux ovaires rit ", de Floubert:
Dotée d’un utérus démesuré, l’héroïne traverse l’Europe du siècle des lumières pour vérifier si on ne prend pas ses vessies pour des lanternes. Au bout de ce voyage initiatique elle découvrira grâce à un astucieux dispositif optique la nature extraordinaire de ses oeufs, qu’elle s’empressera de faire féconder par le premier tonnelier venu, un poivrot du nom de Gustave reconnu dans sa profession essentiellement grâce à l’articulation exceptionnelle de son coude.
 
" Des Sushis et des Gnomes " de John Steinbeck:
La conquête commerciale du plus grand marché aux poissons d’Okkaïdo par un nain coréen et sa famille au XIXème siècle, entre crudité et passion odorante. 
 
" La Grève des Gaules " de César Jules
 Chronique d’un combat sociétal pour faire reconnaitre le priapisme comme une alternative à l’utilisation de fibre de verre dans la conception des cannes à pêche. L’écologie la plus pure affronte le lobby des cannes à pêche dans un combat titanesque digne de David et Goliath, qui en avait une petite.
 


 
   MOLOKO
 
" Léo, noir et le Corps beau " de La Fontaine
Dans sa brousse kenyane, Léo le bellâtre, inconscient de sa beauté, exhibait son plumage exitant ainsi quelques rhinocéros en mal d’amour. Léo honteux et confus, jura mais un peu tard qu’on de le prendrait plus…
 
Le Mythe du Clitoris " d’Albert Camus
Mario Siffredi, malheureux époux de Florence Montretout présidente d’une association canine féministe dont le slogan est « nous montrons les crocs », se demandait après 48 ans de mariage si le plaisir clitoridien n’était pas finalement un mythe. Fatigué de se poser la question, il demanda le divorce, depuis il excelle en tant que réalisateur de films pour chiens adultes.

 


 
   ROSINE
 
" Les Poires "  d’André Malraux
Un arboriculteur de Provence, obligé de vendre sa propriété pour payer ses impôts,  raconte à qui veut l’entendre qu’un prince arabe veut élever des purs sangs sur son domaine. Mais un projet d’autoroute remet en cause la vente en coupant l’exploitation en deux, jusqu’au jour où, les pelleteuses mettent à jour les vestiges d’Alésia. C’est alors que les ouvriers commencent à tomber malades…..
" L’Île Iade et l’Eau d’Yssée " d’Homère,
Ou comment des pirates s’emparent d’une ile qui renferme un trésor inestimable, une source magique, dont les eaux sont une fontaine de jouvence.

 


 
   SNAKE
 
" Eh, crie ! "  de Jacques Lacan
La confession étonnante du grand maître de la psychanalyse. Comment il fouettait des clients jusqu’à ce qu’ils crient : Maman !"
 
" Les maux et les Chaises " de Michel Foucault : Sortir d’une science de la chaise et de l’histoire des maux de dos. Défier la spécialisation chaises de bureau et tenter de devenir un spécialiste non plus des maux de dos, mais un spécialiste du divan mou adapté au fessier.
 


 
   SYLVIE
 
" La Guerre de Toits navra Pardieu " de J. Giraudoux (Policier).
Deux gangs se disputent le contrôle du quartier de l’Ariane (Nice). Le commissaire Pardieu joue les infiltrés et use de sa ruse légendaire pour déchiffrer les motivations fratricides, où les toits sont un des enjeux.
 
" Lady Pey et Tiney Greuh "  d’ Agatha Christie.
Sur une île du nord-ouest, la célèbre journaliste Tine Greuh de Millénaire, mise à pieds pour des articles difamatoires, accepte l’invitation de Lady Pey. L’invitation à s’occuper de sa bibliothèque n’est qu’un prétexte à découvrir l’univers insulaire. Mystérieux et moite tandis que la tempête faire rage et que les communications sont interrompues.
 
" Le Pic de Nico Matt ",d’Aristote,
Ou l’ascension du K2 par une équipe de montagnards chevronnés pour montrer que la Démocratie -née pas morte- a de l’avenir grâce à la fraternité du cordage.
 


 
Si vous ne saviez pas quoi offrir comme livres en guise de cadeaux  de fin d’année, vous avez maintenant l’embarras du choix.
Ou le choix de l’embarras. C’est vous qui voyez !
 
 
 
 
 
 
harlie
 

 
 
Publicités
Cet article, publié dans Jouez avec le Scorpion..., est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

24 commentaires pour Explorez la librairie imaginaire !

  1. jeanne dit :

    un festin de mots très drôles! As-tu pratiqué ce genre d\’exercice avec tes élèves? je pense qu\’on aurait de vrais amateurs parmi les non lecteurs aussi…Je pense que tu pourrais en faire un album ou une liste que l\’on pourrait consulter et compléter ! si tu te sens suffisamment disponible, un peu comme le "bisléxique"

  2. Dom dit :

    Ah, je vais commander quelques uns de ces titres, certains ont l\’air fumeux !!! :o))

  3. Charlie dit :

    > Dom : tu peux les commander à la Libraire "Lewis Caroll", 18 rue Alphonse-Allais – 84110-Baisons-la-Romaine (j\’ai honte parfois.. Si si !)>Jeanne :[ En aparte : "Bon sang, mais c\’est bien sûr, j\’ai été professeur dans une vie antérieure ! J\’ai tendance à l\’oublier"…]Pour répondre à ta question, j \’ai souvent proposé à mes élèves divers jeux d\’écriture, mais pas celui-ci.Une liste "ouverte" dédiée à cette bibliothèque fantaisiste ? Bonne idée, sauf que j\’ai tenté plusieurs fois de créér des listes, pour un autre usage, et que je ne parviens pas à le faire.Si quelqu\’un peut m\’expliquer, je suis partant. Toi qui as pas mal bidouillé récemment pour modifier ton blog et as tenté d\’interpréter les arcanes de "Spaces", le sais-tu ?

  4. chananna dit :

    Oui, Charlie !!!!!!!Faut dire qu\’il y a des trouvailles !

  5. Dom dit :

    Oups Charlie, l\’histoire de "Hildegarde toute énamourée….." ne fait pas partie de "Splendeur et misère des courtisanes… !!!!!

  6. Charlie dit :

    Oups, Dom ! Evidemment. Sacré mulot… je vais lui tirer les oreilles ; et je vais rectifier ça tout à l\’heure.Pour l\’instant, un lapin au cidre m\’attend avec impatience dans mon assiette, et je ne voudrais pas lui poser … un lapin !

  7. chananna dit :

    T\’es parti ?

  8. chananna dit :

    Non, parce que si tu n\’es pas parti, faut que je te dise : PIERRE A FAIT UN BILLET (il m\’oblige à le proclamer sur les blogs … Je souffre le martyre à cause de lui) ! Je t\’en prie, si tu es encore là, va sur son blog, sinon va savoir ce qu\’il va encore inventer pour me punir !!!

  9. Le gnome dit :

    En france on n\’a pas d\’pétrole, mais on a des idées!Imagine un peu qu\’on utilise l\’énergie que l\’on use pour ce genre de conneries à faire de grandes choses!Heureusement, ce n\’est pas le cas.

  10. Le gnome dit :

    Tiens, sinon, pour les amis de l\’absurde:http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/AccueilC\’est truffé de perles très plaisantes

  11. Charlie dit :

    Gnome, pourquoi jouer… les rabat-joie ? Imagine à ton tour que l\’on ne consacre son énergie qu\’à faire de "grandes choses" ! Ce serait d\’un chiant ! Et, dans mon esprit, ce que tu appelles "conneries", terme doublement mal venu, par respect pour ceux qui ont participé à ce jeu d\’une part , et parce que ce sont très loin d\’être des conneries, sont autant de pieds-de-nez de l\’intelligence adressés à la sinistrose ambiante et à l\’esprit militant, lequel, au nom des "grandes choses," profère beaucoup de vraies conneries et en fait pas mal quand l\’occasion se présente. Au moins, nos "conneries" n\’agressent ni ne tuent personne…Quant à la "désencyclopédie", que je connais, c\’est très bien fait, et on peut trouver ça assez drôle à condition d\’ apprécier l\’humour de Canal + et de partager son idéologie gaucho . Ce nest pas mon cas.

  12. MOLOKO dit :

    Je connais de la connerie qui agresse et qui tue, passage…

  13. MOLOKO dit :

    qui m\’agresse et qui me tue, au passage…(oup\’s!)

  14. Dom dit :

    C\’était très joyeux et plaisant ce jeu ! Ce fut une vraie ré-création ! Tant pis pour le "ronchon-chon", il y en a partout un ! :o))Bisou Charlie !

  15. Sylvie... dit :

    J\’avoue que ça m\’éclate de lire tout ça… et ça en dit long sur certaines de nos réflexions en lisant (parfois seulement la couverture… mais ce sont des livres que nous avons LUS) les pages de ces ouvrages. Je l\’ai mis en lien sur fbk, parce que je trouve que c\’est fort instructif, surtout pour les élèves qui ont certains de ces livres à leur programme.

  16. Charlie dit :

    Dom, malgré ma réaction "scorpionnesque" au com du Gnome Noir , il ne faut pas y attacher une importance excessive. C\’était de sa part une remarque désabusée que je peux comprendre. Par ailleurs, il a lui-même proposé une série de titres fort inventifs et amusants… Cela dit, après deux billets sérieux qui ont nourri une avalanche de commentaires parfois "musclés", je pense qu\’un peu d\’humour non engagé ne fait pas de mal.

  17. Dom dit :

    Mais "ronchon-chon", c\’est gentil….Je connais Gnome pour l\’avoir souvent lu. Je ne mets pas de comm. mais je suis vos billets, et vos débats. (Je suis "l\’Oeil-muet" !) :o))Bisou, et sourire à Ron……GNOME NOIR !!!

  18. Le gnome dit :

    Eheh!Suis pas vexé, j\’avais qu\’à ne pas ronchonner après tout.la désencyclopédie, j\’adore, l\’article sur la taupe m\’a fait momentannément mourir de rire.Et lorsque je parle de "conneries" pour qualifier les titres ci-dessus, c\’est uniquement en comparaison des choses plus "graves" que l\’on pourrait avoir à traiter.Mais bien sûr que le rire est essentiel, sinon comment se moquer de l\’adversité, hein? Allez, je repars râler ailleurs, pas que ça à faire, moi!(ehehehe)

  19. Sylvie... dit :

    du coup je t\’ai facebooké… ce qui n\’est pas un gros mot.

  20. Flo dit :

    Charlie ! Ta ténacité à mettre très souvent en avant ton côté "scorpionnesque" ne cesse de me surprendre. J\’ai beaucoup de difficultés à imaginer le Charlie, dont je lis les billets, lire de son côté avec ferveur son profil astrologique. A moins que justement, le fait de créer l\’étonnement ne soit inhérent au caractère des scorpions… Mais là-dessus, je suis aussi ouverte que sceptique. Serait-ce là, la conséquence de mon appartenance au signe des gémeaux ?Flo

  21. Charlie dit :

    Flo : bien entendu, je sais que l\’astrologie est une vaste foutaise, mais il se trouve qu\’on attribue aux " natifs du scorpion" des traits de caractère qui me correspondent de manière troublante. Et pas que des qualités ! ! !Pure coïncidence, évidemment, mais je m\’en amuse. D\’où le titre choisi pour mon "espace". Alors, "scorpionnesque", c\’est une manière d\’autodérision qui vise mon profil teigneux, provoc\’, satirique, réac-(tif), etc… Toutes "qualités" que, fidèle lectrice, tu as pu observer sur mon blog depuis des années ! Et "créer l\’étonnement" ? oui, sans doute. Et ça ne me déplaît pas.

  22. Charlie dit :

    Sylvie : tant que ce n\’est pas "fesse-book", no problem…

  23. Sylvie... dit :

    non, je n\’ai pas photocopié ton derrière!! 🙂

  24. mu dit :

    ben zut j\’ai raté ce jeu 😉 en tout cas bravo a tous tes aminautes pources trouvailles savoureuses !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s