Chauve souris au plafond… (parabole)

lundi 12 juillet 2010

Chauve-souris au plafond…

 


Hier soir, une chauve-souris, excitée sans doute par cette chaleur beaucoup trop…picale,  a foncé  sur moi, alors que  je dégustais  sur la terrasse quelques  rafraîchissantes impros  de Chet Baker via mon lecteur mp3. Et cela m’a remis en mémoire un billet publié  pour la première fois en 2005.
Je ne sais pas si vous êtes comme moi…
–Ben non !
— c’est  juste une formule, Casse-Blogue !
Donc… si, comme moi, vous n’allez que très  rarement lire les plus anciennes archives  des  autres « Espaces », et ce pour des raisons évidentes, vous admettrez que la période des vacances peut être l’occasion de quelques redifs.
Alors voici..

 


Une chauve souris au plafond…
Non, il ne s’agit pas d’une expression imagée du genre « une araignée au plafond » comme pourrait l’interpréter quelque blogueur blagueur. Il s’agit d’une vraie chauve-souris et d’un vrai plafond.
Adoncques, comme disait Rabelais, il y a quelque temps, deux chauves-souris  qui n’avaient pas consulté Bison Futé se sont égarées dans notre salon… L’une des deux, sans doute équipée d’un radar plus  récent et plus performant avec GPS a réussi à se libérer assez vite…
L’autre s’est obstinée à voleter pendant 10 mn d’un mur à l’autre, malgré mes efforts pour la libérer – toutes fenêtres et portes-fenêtres  ouvertes et  moi, grands mouvements de bras  style tarmac Charles de Gaulle pour tenter de la diriger vers la bonne piste
Par moments, épuisée par ses vains efforts, elle allait se reposer, accrochée à une étagère de la bibliothèque, sans doute à la recherche de Vol de Nuit pour y puiser quelques techniques de navigation sans visibilité, ou  de Dracula pour effectuer quelques recherches en généalogie. Puis elle reprenait son vol obstiné et aussi inefficace que les mesures de droite et de gauche contre le chômage…
10 minutes !
N’ayant jamais eu peur de ces braves et utiles bestioles, j’étais surtout malheureux  de la voir ainsi piégée, de ne pouvoir l’aider, et je me disais que, tel l’albatros de Baudelaire, elle était bien mal équipée pour accomplir des actes simples que nous faisons tous les jours sans radar..
Et puis, soudain, je la vis plonger, tel un kamikaze, vers une petite table située à 4 mètres  de distance pour aller gober une toute petite mouche que je n’aurais pas remarquée à un mètre !
Alors, elle est restée tranquillement sur la table, repue sans doute par ce festin de Weight Watchers. J’ai ainsi pu la photographier (Dieu que c’est laid de près !) et la caresser (y a plus érotique ! !)**

Et, comme elle semblait se plaire chez moi et vouloir taper l’incruste, je l’ai laissée digérer, méditer sur le sort des handicapés visuels , et se reposer,  tout en laissant ouvertes les issues de secours, en espérant que  Darty viendrait réparer son radar au cours de la nuit.
Bien entendu, le lendemain, elle avait disparu vers la ligne bleue des Alpes
–Bon, alors, et  la morale ?
–Quelle morale, Casse-Blogue ? Tu sais bien qu’il n’y en a plus !
–Ben, la morale de la parabole, pardi.
Il y a toujours une morale à la fin des paraboles !
–Ah oui, la morale. La leçon de l’anecdote…Eh bien, voilà…
On pourrait l’intituler :
« Des chauves-souris et des hommes« 
Je pense que trop souvent, on ne soupçonne pas que des gens, apparemment incapables d’effectuer des actes  simples qui nous sont familiers,  puissent avoir d’étonnantes ressources pour accomplir des actes dont nous une serions pas capables et  ainsi mener à bien des projets dont la collectivité pourrait bénéficier.
A méditer par…
– les têtes (mal) pensantes qui concoctent les programmes de l’Education Nationale (là, c’est l’ex-professeur  qui râle),
–  les technocrates  de tous bords qui ne font rien, à part l’aumône, pour aider vraiment les personnes handicapées (une honte de la France !)
– les parents
– et plus généralement par toute personne consciente du  monstrueux gaspillage de ressources  humaines  dont souffre cruellement notre planète et  qui pense qu’on pourrait quand même réagir.

 

 

 

————————————————————————————————–
** Et à  propos de caresse, j’ai tiré de cette expérience un « truc » super pratique  et  utile dont je vous fais profiter.
(Attention : blague macho de mauvais goût, féministes militantes  s’abstenir, surtout du genre à forte dentition comme la crispante  Isabelle Alonso)
Comment savoir si on caresse
sa femme ou une chauve-souris ?
Si elle est chauve et qu’elle ne sourit pas : c’est l’animal.
Si elle n’est pas chauve et qu’elle sourit, c’est la femme .

Publicités
Cet article, publié dans Pensées aigres-douces & poèmes, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Chauve souris au plafond… (parabole)

  1. Rosy'n dit :

    Tu vois, je ne déteste pas les chauve-souris, mais je n\’en raffole pas non plus. Des deux j\’aurais été sans doute la p)lus paniquée, et avec le chat… Je n\’ose même pas y penser !Bisesssss et bonne nuit

  2. Sylvie... dit :

    j\’avais lu! et j\’ai relu!… mais je ne me souvenais pas de "comment savoir si on caresse sa femme ou une chauve-souris?"toujours aussi chauve-sourissant…..

  3. Eric dit :

    J\’ai caressé les deux…. aucune différence ! Est-ce normal, docteur ?

  4. Dom dit :

    Bon, moi je va m\’abstiendre… ;o)

  5. Charlie dit :

    Salut les filles ! Charlie est toujours heureux de retrouver ses drôles de dames. Eric, je ne vois qu\’une solution pour affiner l\’expérience : la jeter par la fenêtre depuis le 5e étage … si elle s\’écrase au sol, c\’est la femme.

  6. jeanne dit :

    une contribution… sachant que seule la souris pas chauve atteint le 7ieme ciel, on diminuerait "le monstrueux gaspillage des ressources humaines", même Eric serait d\’accord !

  7. Eric dit :

    Bon ! J\’ai fait ce que tu m\’as si gentiment conseillé. Bilan : je suis obligé de faire l\’amour la tête en bas, accroché au lustre par les pieds ! Cherchez l\’erreur…

  8. chananna dit :

    Chet Baker, le new morning … Années 80 ….

  9. Lynette dit :

    Ce sont des petites bêtes très utiles et qui font peur à cause de légendes à la noix !Elles ne s\’accrochent jamais dans les cheveux de personne !Par contre il est vrai qu\’elles peuvent être un des vecteur de la rage mais en dehots de ça ce sont des animaux utiles et non nuisibles car elles nous débarassent des insectes et autres petits nuisibles …Il ne faut pas faire de mal aux chauve souris … Elles sont marrantes la nuit quand on les voit voleter par "à coup" dans les airs …

  10. Lynette dit :

    Même dans la région parisienne il y en aGros Bisous à toi et merci pour ce bon moment lol !

  11. jeanne dit :

    Eric, tu te dépenses trop ! la tête en bas ok mais n\’oublie pas de prendre ton pied…

  12. Charlie dit :

    Excellent conseil, Jeanne. Et j\’ajoute : prends-le rapidement, okazoù le lustre se décrocherait…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s