« Gainsbourg confidentiel »

    Revu,  hier soir,  « Gainsbourg, vie héroïque » de Joann Sfar

   Ce film a reçu le prix du « meilleur premier film »  au cours du Festival de Cannes de 2011.  Mérité, de mon point de vue,  même si  l’originalité et  la créativité sont surtout perceptibles dans  les deux premiers tiers du film  . Ensuite, on glisse vers une narration plus conventionnelle.

   Cela dit, c’est d’une rare qualité visuelle du début à la fin. Et puis, le choix d’un acteur crédible constituait une gageure. Eric Elmosnino est éblouissant de bout en bout. Et j’ai trouvé passionnante la manière dont Sfar parvenait à intégrer son univers artistique très original dans un « biopic » qui aurait pu, comme souvent, souffrir de n’être qu’une plate narration peu créative.

   Une des séquences me touche particulièrement – celle où Gainsbourg répète avant de  réaliser son album  « Confidentiel » , très jazzy moderne , enregistré en 63 avec Elek Bacsik et Michel Gaudry.  Un album qui plaisait beaucoup à Gainsbourg, mais-  il le savait-  qui ne lui permettrait jamais d’atteindre le succès.

Dans le film, Gainsbourg s’exclame, après les dernières notes  de « Lætitia »  alias « Elaeudanla Teïtéïa » :   « Ah, ça, c’est de la musique !  »   Mais son double réplique :      «  Oui, mais tu ne vendras que trois  albums  » !

De fait, ce disque restera vraiment  « confidentiel »  puisque  Gainsbourg  n’en vendra que 1 500 exemplaires !

Je suis  heureux d’avoir fait partie de ces rares acheteurs  (en 66, à l’ unique et  désormais défunte FNAC Châtelet) ;  et je ne me suis jamais séparé de ce  « 33 tours »,  ni d’ailleurs d’un autre original de la grande période de Gainsbourg :  « l’Homme à la tête de chou »

Crédit photo : http://bloumonque.over-blog.com/#

Cette édition originale de 1963 est devenue rarissime. Un exemplaire aurait  été vendu  cette année  702 $  !  []  ;  Cette galette  fait partie des « trésors »  de ma  caverne de Charlie Baba – pas cool –  avec d’ autres précieux premiers tirages du même moule de vinyles à l’ancienne. [2]

Parmi les nombreuses chansons que j’aime  dans cet album, où l’on perçoit déjà  la virtuosité du jongleur de mots  et le  grand talent du compositeur , il y a  notamment :

Scenic railways » (clip ultra-minimaliste !)

http://www.dailymotion.com/video/xcvc1v_serge-gainsbourg-scenic-railway_music

2 « Chez les Yéyés » avec  en arrière-plan un numéro de danse de Jean-Pierre Cassel… « poilant » , comme on disait à l’époque !  J’espère que c’est du second degré,  sinon, « ça craint »… comme on dit à notre époque ! …

http://www.dailymotion.com/video/x9z4h5_serge-gainsbourg-jean-pierre-cassel_music

———–

[ 1 ] Source :      http://vintagesounds.forumactif.com/t1347-serge-gainsbourg-confidentiel-1963

On trouve dans cet  article des infos intéressantes sur cet album  « Confidentiel »

———–

[ 2 ] Je consacrerai un   jour quelques articles aux « trésors » de  mon « cabinet de curiosités »

———–

A suivre, dans un prochain billet : une devinette concernant une chanson célèbre de Gainsbourg.

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, Je me souviens..., est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s