« Gainsbourg confidentiel »

    Revu,  hier soir,  « Gainsbourg, vie héroïque » de Joann Sfar

   Ce film a reçu le prix du « meilleur premier film »  au cours du Festival de Cannes de 2011.  Mérité, de mon point de vue,  même si  l’originalité et  la créativité sont surtout perceptibles dans  les deux premiers tiers du film  . Ensuite, on glisse vers une narration plus conventionnelle.

   Cela dit, c’est d’une rare qualité visuelle du début à la fin. Et puis, le choix d’un acteur crédible constituait une gageure. Eric Elmosnino est éblouissant de bout en bout. Et j’ai trouvé passionnante la manière dont Sfar parvenait à intégrer son univers artistique très original dans un « biopic » qui aurait pu, comme souvent, souffrir de n’être qu’une plate narration peu créative.

   Une des séquences me touche particulièrement – celle où Gainsbourg répète avant de  réaliser son album  « Confidentiel » , très jazzy moderne , enregistré en 63 avec Elek Bacsik et Michel Gaudry.  Un album qui plaisait beaucoup à Gainsbourg, mais-  il le savait-  qui ne lui permettrait jamais d’atteindre le succès.

Dans le film, Gainsbourg s’exclame, après les dernières notes  de « Lætitia »  alias « Elaeudanla Teïtéïa » :   « Ah, ça, c’est de la musique !  »   Mais son double réplique :      «  Oui, mais tu ne vendras que trois  albums  » !

De fait, ce disque restera vraiment  « confidentiel »  puisque  Gainsbourg  n’en vendra que 1 500 exemplaires !

Je suis  heureux d’avoir fait partie de ces rares acheteurs  (en 66, à l’ unique et  désormais défunte FNAC Châtelet) ;  et je ne me suis jamais séparé de ce  « 33 tours »,  ni d’ailleurs d’un autre original de la grande période de Gainsbourg :  « l’Homme à la tête de chou »

Crédit photo : http://bloumonque.over-blog.com/#

Cette édition originale de 1963 est devenue rarissime. Un exemplaire aurait  été vendu  cette année  702 $  !  []  ;  Cette galette  fait partie des « trésors »  de ma  caverne de Charlie Baba – pas cool –  avec d’ autres précieux premiers tirages du même moule de vinyles à l’ancienne. [2]

Parmi les nombreuses chansons que j’aime  dans cet album, où l’on perçoit déjà  la virtuosité du jongleur de mots  et le  grand talent du compositeur , il y a  notamment :

Scenic railways » (clip ultra-minimaliste !)

http://www.dailymotion.com/video/xcvc1v_serge-gainsbourg-scenic-railway_music

2 « Chez les Yéyés » avec  en arrière-plan un numéro de danse de Jean-Pierre Cassel… « poilant » , comme on disait à l’époque !  J’espère que c’est du second degré,  sinon, « ça craint »… comme on dit à notre époque ! …

http://www.dailymotion.com/video/x9z4h5_serge-gainsbourg-jean-pierre-cassel_music

———–

[ 1 ] Source :      http://vintagesounds.forumactif.com/t1347-serge-gainsbourg-confidentiel-1963

On trouve dans cet  article des infos intéressantes sur cet album  « Confidentiel »

———–

[ 2 ] Je consacrerai un   jour quelques articles aux « trésors » de  mon « cabinet de curiosités »

———–

A suivre, dans un prochain billet : une devinette concernant une chanson célèbre de Gainsbourg.

Publicités
Publié dans Cinéma, Je me souviens... | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Analyse d’un chef d’oeuvre : « Hollande au Parc » par Depardon

PALETTES

Analyse d’un chef d’œuvre :

« Hollande au Parc »   par Depardon

 Alain Jaubert n’étant pas disponible, j’ai été chargé de commenter pour « Palettes »  le chef-d’œuvre de Depardon, cette photographie  officielle  à la célébrité fulgurante, puisque,  révélée au public lundi dernier, elle  a déjà fait l’objet de milliers de commentaires enthousiastes.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 Un homme pose, dans un grand parc. En arrière-plan, éloigné et surexposé, un bâtiment qu’on peine à identifier. Il s’agit du Palais de l’Élysée. La surexposition voulue par l’artiste donne à la façade  une teinte de pastel affadi destinée à mettre en valeur, par contraste, le personnage  en noir qui se tient devant nous .

Ce dernier nous regarde, un léger sourire aux lèvres, l’air vaguement  surpris d’être là. Une surprise, qu’ainsi,  l’artiste nous autorise à partager.

Cadré assez large, l’homme  donne l’impression d’être perdu  dans ce vaste parc.  Un parti pris du célèbre photographe qui laisse libre cours à l’imagination du spectateur, lequel peut meubler ce lieu de personnages ou d’objets  au gré de sa fantaisie. D’ores et déjà, des amateurs  à l’imagination fertile ont répondu à cet intéressant défi, et nul doute que bon nombre de leurs œuvres feront l’objet d’une passionnante exposition.

La composition est étrange,  le personnage n’est pas exactement au centre, mais l’artiste n’a pas pour autant exploité les ressources de la classique dissymétrie « au tiers ».  Dans la partie droite du cliché, donc à  l’extrême gauche du Président, une masse de verdure évoque  discrètement son attachement aux valeurs de l’écologie. On peut s’étonner de l’absence de coquelicots à cet emplacement, lesquels auraient  rendu hommage à une autre composante de la gauche, et constitué un bel effet esthétique à la Monet, mais on connaît la détestation affichée du  nouveau Président à l’égard de l’argent  .

Le visage est mis en valeur par une légère disproportion, grâce à un discret usage de la palette graphique. Est-ce le visage que l’artiste a choisi d’agrandir, ou le reste du corps qu’il a rétréci et amaigri par la même occasion ? On ne sait, mais le procédé est du meilleur effet : la tête ainsi mise en valeur, on perçoit bien que nous avons affaire à quelqu’un qui pense et ne cache pas la très haute idée qu’il se fait de lui-même et, peut-être, de sa fonction.

Bizarrement, cette composition place la tête du Président à cheval sur le bâtiment et sur le ciel. Il eût suffi de se décaler légèrement, sans même l’artifice d’une  contre-plongée, afin que le visage  se détachât sur le ciel.  De la part d’un artiste aussi expérimenté que Depardon, il ne peut s’agir de négligence, tant le reste de la photo est irréprochable ! Serait-ce pour suggérer que l’homme  aspire à une transcendance que  la  seule fonction de Président  ne saurait combler ?

Maintenant, explorons d’autres parcelles de l’image.  A la limite inférieure du  cadrage en  audacieux plan américain  qui donne si fière allure au personnage,  on constate que, cette fois, la braguette est fermée, à la différence d’une autre œuvre photographique publiée naguère par le Parisien. Une interprétation symbolique s’impose, confirmant  d’ailleurs les propos de l’homme politique : il n’y aura pas d’ouverture  au  centre dans ce gouvernement.

On pourrait s’étonner de la présence très discrète des couleurs de la République,  lesquelles ne sont qu’au loin, en banderole, sur la partie gauche de l’image. Si la photo  avait été cadrée de manière moins originale, dans un format plus classique, le drapeau tricolore aurait complètement disparu.  L’image eût alors été  un signal  fort en direction des électeurs communautaristes, mais  aurait pu choquer quelques esprits rétrogrades encore sottement attachés aux valeurs patriotiques.

Nous avons donc affaire à une  œuvre forte,  riche de sens, et cependant  modeste au point de ressembler à une photo d’amateur, comme il a été dit par l’auteur lui-même . Un amateurisme hautement symbolique, ce que ne manqueront pas d’apprécier  tous ceux qui se réjouissent de la présence de M. Hollande, président « normal » dans  ce lieu prestigieux.

Et nul  doute que les 36.000 mairies de France seront fières de fixer à leur cimaise  cette photo exceptionnelle, au-dessus du buste de Marianne à l’effigie de Mme Taubira.

Publié dans Et vous trouvez ça drôle ?, Piqûres de scorpion | Tagué , , , | 10 commentaires

Quelques citations de circonstance…avant les législatives.

Quelques  citations de circonstance  avant les législatives …

* Elections :  « On ne ment jamais autant qu’avant les élections, pendant la guerre et après la chasse » .  (Georges Clemenceau)

* A propos du conflit Copé – Fillon : « Je vous céderais bien ma place, mais elle est occupée » . (Groucho Marx)

* A propos du ministère de l’Industrie rebaptisé  « du Développement Progressif » « Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots » .            (Jean Jaurès)

* Laxisme  « à la Taubira » :  » Lorsque l’on traite bien les méchants, l’on augmente leur penchant vers le mal, par cette tolérance même » (Saadi BoustânLivre 2 )

* Le changement, c’est maintenant ?  » La vérité n’est jamais amusante sinon tout le monde la dirait. »     (Michel Audiard)  

* A propos de meetings et de manifs : »Avez-vous remarqué comme on est bête, quand on est beaucoup ?  »  (George Sand )

* A propos des débats politiques : « Il est difficile d’avoir tort quand on a fait soi-même les questions et les réponses »  (Groucho Marx)

* Promesses électorales : « Il y a des gens qui vous laissent tomber un pot de fleurs sur la tête d’un cinquième étage et qui vous disent : je vous offre des roses. » (Victor Hugo)    [ merci, Ninne ! ] ….. Et aussi : « Il y a des gens qui disent qu’ils peuvent ; d’autres qu’ils ne peuvent pas. En général, ils ont tous raison. »  (Henry Ford)

* Électeurs de xxxx  : « Malheureux ceux que tu éblouis et qui ne te connaissent pas vraiment »  Horace (ode I 05)

* Crise économique  : « Je sais enfin ce qui distingue l’homme de la bête : ce sont les ennuis d’argent ! »  (Jules Renard)

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Pour finir,  en guise de bonus, ce document  (qu’ avec le recul on jugera comique ou consternant , en fonction de sa « sensibilité » politique)   :  sondage effectué au sein  des militants du PS  en 2007 :

Publié dans Piqûres de scorpion | 14 commentaires

Elections : ça l’affiche mal !

A chaque période électorale, mon « œil de scorpion » volontiers impertinent   s’amuse à dénicher, parmi les affiches -intactes ou « corrigées » par autrui – quelques images amusantes et,  si possible, porteuses de sens.

Un sens politiquement orienté, cela va sans dire !  A chacun ses bêtes noires… les miennes sont nettement rouges !

En voici quelques-unes,  glanées cette semaine dans les rues de Paris, (du Quartier Latin et de Beaubourg). En prime, une photo prise devant le « Fouquet’s « , et  riche…de sens !      Bien entendu, je ne suis intervenu sur aucune de ces affiches pour les déchirer ou, par exemple, ajouter un nez rouge au Mélenschtroumpf !  D’autres s’étaient chargés  avant moi de les “arranger” à leur convenance !  Je les ai photographiées en l’état (avant d’ajouter parfois quelques mots, en guise de grains de sel, bien sûr).  Et l’heureux  hasard de certains voisinages m’ a permis de faire quelques rapprochements cocasses.

Cliquez sur la première image  pour  afficher l’album, faire défiler les photos dans la bonne dimension … et repérer les détails significatifs.

Publié dans Piqûres de scorpion | Tagué , , | 30 commentaires

« Kézako »… à Paris

Mercredi  1er février 2012

Jeu n° 22

 » Kézako  « … à Paris

Avant de publier un nouvel « Œil du Scorpion » consacré à Paris ,  je vous propose un autre « kézako » en images.

Comme le  précédent jeu a prouvé que vous êtes très perspicaces, celui-ci sera sensiblement plus difficile. Évidemment,  les  familiers de Paris seront avantagés,  cette fois-ci, mais quatre énigmes (sur six) peuvent être élucidées  par tout le monde.

————–

[Additif jeudi – 15 h ]

 GAME OVER ! 

En attendant la publication de l’ensemble des  réponses  (voir info en fin d’article), vous pouvez consulter les commentaires.

————————

1-a  De quoi s’agit-il ?  De cadenas, bien sûr, mais encore ..?

1-b  Question subsidiaire : où cela se trouve-t-il ?

—————————————————————————–

2– Ce lieu est à l’origine d’un nom commun très usité. Lequel ?

————————————————————————————–

 3 –  Une séquence de  film  a été tournée  récemment dans    ce  restaurant du Quartier Latin. De quel film s’agit-il ?

—————————————————————————————–

4 –  D’où cette vue de Montmartre a-t-elle été prise ? Il ne s’agit pas d’un bâtiment ni d’un monument. Indice : une brève séquence du film diffusé hier soir sur M6 a été tournée en ce lieu.

—————————————————————————————-

5 –  Ce lieu  est la scène de crime (et même de crimes)   d’un célèbre film policier  en noir et blanc (avec  Jean Gabin)  .

a- De quel lieu s’agit-il ?

b- De quel film s’agit-il ?

——————————————————————————————

6–  Quel est cet étrange bâtiment ? Ce ne sont pas des habitations.  Comme c’est assez difficile, je vous donne d’ores et déjà un indice : cela se trouve tout près d’un grand parc dont le nom a un lointain rapport avec… l’informatique ! [ Additif  jeudi 11 h 30] Vous séchez ? Je précise que cela se trouve près du parc Montsouris…

———————————————————————————

Chers « kézakautes », à vos claviers et mulots …                         Comme d’hab’,  je vous fournirai , via les commentaires, des indices en fonction de l’évolution du jeu…

 GAME OVER !   Je publierai  (courant mai !) un nouvel  article avec le palmarès,  les réponses détaillées  et un certain nombre d’infos et de photos complémentaires qui pourraient vous intéresser.

Publié dans Jouez avec le Scorpion... | Tagué , | 66 commentaires

« kézako » : game over !

Jeudi  5  janvier

Game over !

BRAVO,  les aminautes !  Quatre énigmes  sur cinq ont été élucidées dès mardi  soir , et la cinquième hier soir.  Vous trouverez la bonne réponse,   le nom du  « perspicace » et quelques précisions sous chaque photo.

Plus quatre autres photos  pour compléter les infos.

Je  remercie TOUS les participants, et particulièrement ceux  qui ont fait avancer le « schmilblick » ,  et  je félicite chaleureusement Dom Dom, Caiçara, Ninne  et Philippe pour  avoir fait preuve d’un remarquable sens de l’observation. La palme revient cette fois à Ninne qui a trouvé deux bonnes réponses.

A  très bientôt pour de nouvelles aventures.

harlie

Publié dans Non classé | 3 commentaires

 » Voulez-vous jouer avec le Scorpion ? – « Kezako »

Lundi  2  janvier 2012

Jeu n° 21

 » Kézako ? « 

Le dernier jeu date de février 2011. Il est  grand  temps de vous en proposer un nouveau pour titiller vos synapses .

Voici   5  photos … Saurez-vous identifier ce dont il s’agit ?

————————————————————-

Photo n° 1

Dom Dom  a identifié la Grande Roue de la place de la Concorde se reflétant dans une flaque :

———————————————————————————————

Photo n° 2

Ninne , (en grande forme,  puisqu’elle avait déjà   résolu l’énigme de la monnaie gauloise) a su voir dans cette  étrange « poterie » l’œuvre d’une guêpe maçonne, dont  Caiçara a précisé le nom savant : « Sceliphron curvatum » grâce à Wikipédia.

« Les  guêpes maçonnes construisent leur nid en assemblant des gouttelettes de boue. Dans cette famille, on appelle Guêpes potières celles  qui les fabriquent en forme de petit pot de terre remplis de chenilles paralysées avant que l’entrée en soit fermée d’un opercule de terre. La femelle fixe un seul œuf par cellule de terre, suspendu au bout d’une fil au dessus des « provisions » de nourriture. Après l’éclosion, la larve reste suspendue et mange peu à peu son stock de chenilles« . Merci Wikipédia !

Petite précision : les ouvriers qui ont   récemment démonté  chez moi les encadrements  pour   remplacer mes portes-fenêtres  ont trouvé des dizaines de ces « poteries » fabriquées par ces guêpes industrieuses et heureusement inoffensives.   J’en ai gardé quelques unes :

———————————————————————————————–

Photo n° 3

Caiçara  a identifié  la statue du général de Gaulle, en bas des Champs-Elysées, dont voici une autre vue insolite :

——————————————————————————————–

Photo n° 4

Ninne a révélé ses talents de numismate en identifiant ce  superbe statère d’or gaulois de la fin du 2 e siècle avant J.C.   photographié au cours de la visite de l’intéressante  l’expo « Les Gaulois » à la Cité des Sciences

———————————————————————————-

Photo n°  5 

Philippe a su interpréter ce logo  destiné à mettre en garde contre les risques liés au  port de la cravate, quand  on utilise un broyeur de documents :

—————————————————————————-

Je souhaite à tous mes aminautes une année 2012…  aussi bonne que possible !

Et pour faire bon poids : tout ce dont vous pouvez rêver ! La liste risque d’être longue, mais c’est comme pour les commandes au Père Noël : il faut demander beaucoup pour être certain de recevoir quelque chose…

harlie

——————————————————————————————-

Publié dans Jouez avec le Scorpion... | Tagué , | 62 commentaires